Accueil > Blog > Les « dangers » et contre-indications du Régime Paléo

Les « dangers » et contre-indications du Régime Paléo

Dangers du Régime Paléo ?Connaissez vous le site Minute Détox ? Manifestement les rédacteurs, eux, ne connaissent pas du tout le régime Paléo et ils le montrent en beauté avec un article que vous pouvez consulter ici (mise à jour : l’article a été supprimé depuis, surement suite à ce droit de réponse). Cet article soulignerait les inconvénients, les cas de contre-indications, voire les « dangers » du Régime Paléo. Voici notre « droit de réponse » ! Profitons-en pour tordre le cou, une nouvelle fois, à quelques nombreuses idées reçues très répandues sur l’alimentation Paléo.

Listons les différents paragraphes de l’article :

Les avantages du Paléo :

Un focus sur les aliments frais, non industriels comme les fruits, les légumes, les noix, les graines, la viande et le gras.

Le début est presque bon. Il manque quand même les poissons et les oeufs dans la liste. Quant aux « graines » on se demande ce que c’est ? Si l’auteur de l’article parle des légumineuses, pas de chance : c’est hors Régime Paléo. Quant au gras, il y a le bon gras riche en Oméga-3 (avocats, huile d’olive, saumon, etc.) et le mauvais gras riche en Oméga-6 (huile de tournesol, cacahuètes, etc.).

Donc « gras » ne veut pas dire grand chose comme nous l’expliquions déjà dans cet article sur les différents types de gras.

Pour rappel, voici la liste des aliments autorisés/interdits dans le Régime Paléo.

La consommation de viandes organiques, sauvages, élevées en nature, nourris à l’herbe, sans antibiotique est encouragée. De la graisse saturée de qualité est souvent au centre du régime contrairement aux graisses insaturées (favorisant les processus inflammatoires).

Une des rare phrase où il n’y a pas d’erreurs. Bravo ! (objectivement le débat graisses saturées / insaturées divise encore les spécialistes, mais ne nous arrêtons pas sur ces détails).

Le Paleo est un excellent régime contre les troubles immunitaires, les problèmes d’intestin et de digestion.

Le Régime Paléo peut, certes, être un régime curatif mais il est avant tout un régime préventif de la plupart des maladies des civilisation : obésité, diabète, maladies dégénératives,  hypertension, arthrose, etc.

Beaucoup de monde s’essaie au régime Paleo pour 1 an ou 2. Mais au delà, nombreux sont ceux qui présentent une baisse d’hormones thyroïdiennes, un métabolisme dégradé, des problèmes de sucre dans le sang.

Peut-être la pire phrase de l’article ! On se demande où l’auteur a été cherché cette généralité. Si nous reformulons ce paragraphe, manger sainement provoquerait des problèmes de santé !

Malheureusement pour l’auteur, la très grande majorité des personnes qui mangent Paléo s’en sortent avec un organisme au top ! Désolé.

De mon côté, par exemple, je mange Paléo depuis plus de 2 ans, je n’ai aucun problème de santé, mon métabolisme est au maximum et j’améliore régulièrement mes performances sportives. C’est d’ailleurs en commençant à manger Paléo que mes problèmes de santé ont complètement disparu (rhume des foins, acné, …).

Et les exemples allant dans ce sens sont très (très !) nombreux ! Manger Paléo c’est manger ce pour quoi notre corps est fait. Pourquoi cela lui poserait un problème ?

Si l’auteur de l’article veut des exemples, qu’il se serve sur notre page de témoignages sur le Régime Paléo et qu’il demande si les gens vont bien sur le Forum Paléo France.

Les inconvénients du Paléo :

(Accrochez vous !)

Le régime Paleo demande des restrictions et, est difficile à tenir sur le long terme. Une approche unique du régime ne peut pas fonctionner – et établir une liste d’aliments positifs et négatifs peut être problématique. Sur le long terme, il est compliqué de suivre un régime Paleo stricte.

Concernant le côté « approche unique », nous sommes d’accord. Chacun adapte son alimentation à ses désirs. Quelqu’un qui mange, par exemple, 80 % Paléo et 20 % industriel s’en sortira toujours mieux qu’une personne qui mange 100 % industriel.

Sauf dans de rares cas pathologiques, personne ne vous demande de suivre un Régime Paléo strict. Beaucoup de gens mangent Paléo chez eux ou bien au restaurant, mais respectent le menu proposé lorsqu’ils sont invités chez des amis par exemple. Manger Paléo ne signifie pas être associable et ne pas savoir faire d’entorse.

Mais par contre : OUI il existe des aliments négatifs, qu’on le veuille ou non ! Notre corps n’est pas fait pour digérer le lait de vache, le gluten provoque des problème de perméabilité intestinale, les céréales modernes sont des OGM qui contiennent des molécules totalement inconnues pour le corps humain,  les EXXX que l’on trouve à foison sur les étiquettes des produits industriels sont très rarement nos amis.

Comme c’est la quantité qui fait le poison, un mode 80/20 est déjà relativement intéressant en terme de santé.

Comme pour chaque changement, les transitions peuvent être plus ou moins difficiles pour chacun, mais sur le long terme, c’est le corps et la santé qui y gagnent.

Se restreindre en glucides peut ralentir le métabolisme, induire de la constipation, et dérégler les hormones.

Premièrement nous consommons TROP de sucre. Le français moyen consomme plus de 30 kg de sucre par an là où en 1800 on n’en consommait que… 800 grammes par an et par personne !! Le sucre est un composant hautement addictif qui a une quantité d’effets secondaires négatifs sur la santé longue comme le bras !

Aussi, diminuer sa consommation de glucides ne peut être qu’une excellente décision pour la santé (nos arrières grands-parents ne manquaient pas d’énergie à ce que je sache, non ?!… ).

Deuxièmement,  il ne faut pas confondre des phénomènes qui peuvent apparaître pendant la transition et la stabilisation à long terme. C’est un peu comme si on disait qu’un fumeur serait complètement déréglé toute sa vie parce qu’il arrête de fumer à un moment donné.

Si l’on diminue la quantité de glucides, il va forcément y avoir des effets secondaires ponctuels sur l’organisme mais le corps est une incroyable machine qui se régule toute seule… À terme, la diminution de la quantité de glucides ne sera que -très- positive pour la santé !

Le régime se concentre sur la consommation de viande, ce qui peut favoriser les mécanismes inflammatoires. Ceci nécessite d’équilibrer avec des aliments « anti-inflammatoires » comme les crustacés, le poisson, les oeufs et les produits laitiers sains.

Il y a tellement de bêtises dans ce passage qu’il est difficile de savoir par où commencer…

« Le régime se concentre sur la consommation de viande » : archi-faux ! Si on ne devait choisir qu’un seul groupe alimentaire, c’est la consommation de légumes qui l’emporterait.

Bien sûr, il faut consommer de la viande et du poisson… Mais de la BONNE viande, pas de la viande discount de supermarché. Pour en savoir plus,  lisez notre article sur la viande et le Régime Paléo.

En deux mots : OUI, manger de la mauvaise viande (en quantité) est dangereux pour la santé… Mais si cette viande est de bonne qualité (bio, sauvage, etc.) et que l’on consomme des légumes en quantité à côté, cela ne pose pas de soucis d’en consommer régulièrement !

Des peuples comme les Inuits par exemple ne mangent, historiquement, que de la viande (phoques, morse, cétacés, caribou, etc.) et ils jouissent d’une excellente santé en général et ne connaissent pas nos maladies de civilisation.

Enfin les produits laitiers sont tout, sauf anti-inflammatoires ! Au contraire. Là encore, pour faire court, lisez notre article sur le lait.

Le sentiment de faim est normal. Le Paleo diabolise le sucre, mais les glucides (l’amidon, les fruits, les graines) peuvent se transformer en sucre dans le corps. Le besoin en sucre signifie plus de glucides (interdits dans le Paleo) mais sont pourtant nécessaires.

Là encore, tout est complètement faux.

Le régime Paléo est un régime pauvre en sucre, certes, mais cela ne veut pas dire que les glucides sont interdits, à partir du moment où ils sont naturels comme dans les fruits.

Par contre, oui, le Paléo diabolise le sucre industriel / raffiné ! (voir le passage plus haut sur ce sujet déjà évoqué). Au delà de leur côté toxique pour l’organisme, les sucres industriels ont des IG élevés et ils amènent donc rapidement la sensation de faim, alors que les sucres des fruits, grâce aux fibres qu’ils contiennent, ont des IG bas (en règle générale) qui régulent la glycémie dans le sang et donc le sentiment de satiété.

Vous ne savez pas ce qu’est l’IG des aliments ? Tout est expliqué dans cette vidéo.

Le Paleo interdit les produits laitiers, mais si ceux-ci sont sains et de bonne qualité, ils peuvent avoir des vertus sur le corps.

Cette phrase sur un site qui s’appelle « Minute Détox  » est très surprenante.

Encore une fois, nous rappelons dans cet article sur les méfaits du lait, à quel point il faut prohiber cet aliment qui n’est absolument pas fait pour pénétrer dans notre organisme !

Les régimes les plus sains ont tendance à inclure une grande variété d’aliments.

Le Régime Paléo est justement un régime hyper varié ! Regardez un peu le florilège de recettes que l’on peut imaginer !

Comme nous le soulignions déjà dans l’article sur l’introduction au Régime Paléo « la plupart des personnes qui rappellent qu’il faut manger de tout ont la plupart du temps, au final, une diversité alimentaire assez pauvre. La bonne phrase est : il faut manger de tout dans ce qui est bon pour la santé« .

Conclusion :

L’article de Minute Détox sur le Régime Paléo est bourré d’erreurs, très peu documenté et plein de clichés. Un article express qui a dû être fait avec 3 ou 4 recherches Google et qui sera donc vite oublié…

En complément, vous pouvez lire cet autre article sur les idées reçues du Régime Paléo.

Éléments de recherches : régime paléo danger, inconvenient regime paleo, dangers regime paleo, paleo inflammation santé, regime paleo inconvenient paléo / sans gluten.

A propos de Wilfried

Wilfried
De formation scientifique, Wilfried est auteur, conférencier et dirige le Programme de Coaching Paléo 365. Il a découvert le mode de vie Paléo un peu par hasard puis il a expérimenté ce mode de vie sans grandes convictions. Des soucis de santé qui lui semblaient bénins (allergies saisonnières, rhinites chroniques, acné persistante,…) ont alors totalement disparus. Il a participé à l'écriture du livre "Paléo ! Les 125 recettes faciles et gourmandes de Blandine" et il anime de nombreuses conférences sur l'alimentation Paléo. De nature très active, il pratique le parachutisme sportif, le CrossFit et le Pencak-Silat (self-défense).

Regarder aussi

Challenge Ventre Plat

Le challenge 30 jours VENTRE PLAT

L’été arrive à grands pas ! On continue sur notre lancée et on ne faiblit pas ! …

Un commentaire

  1. Bonjour,
    c’est marrant dans le regime paleo vous ne nous parlez jamais du canibalisme qui etait extremement frequent au paleo justement, ni du fait que tous ou quasi avaient des infections intestinales et en mouraient, par contre cest vrai pas dinfarctus, ni dalzeimer, entree autre car pas le temps ils mourraient a 30 ans, et de nos jours? si tout le monde se mettait au paleo ben il faudrait supprimer quasi toute la population mondiale … c’est le fondateur du regime qui le dit dans son livre

    Le Dr Cordain termine l’édition 2011 de son best-seller « The Paleo Diet » avec l’avertissement : « sans eux (féculents, comme le blé, le riz, maïs et pommes de terre), le monde pourrait sans doute soutenir un dixième ou moins de notre population actuelle… ». Maintenant, à vous de choisir 10 amis proches ou membres de votre famille et décider les neuf parmi eux qui doivent succomber pour que le peuple paléo puisse trouver son chemin. Parce qu’il faut bien le reconnaître : le régime paléo est l’apothéose du gaspillage des ressources alimentaires : chaque adepte du régime paléo consomme indirectement, via les produits animaux dont il se gave, assez de ressources pour nourrir une dizaine d’êtres humains et participe ainsi au véritable génocide auquel nous assistons tous les ans, croyant être impuissants alors que c’est justement avec le choix du contenu de notre assiette que l’on choisit d’être complices – ou pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez GRATUITEMENT par email 10 recettes de petits-déjeuners Paléo !

x