Accueil > Blog > Stéatose hépatique : qu’est-ce que c’est ? (la maladie du foie gras)
Stéatose Hépatique

Stéatose hépatique : qu’est-ce que c’est ? (la maladie du foie gras)

Pensez à recevoir vos BONUS GRATUITS ! Vous pouvez recevoir immédiatement :
  • 10 idées gourmandes de petits déjeuners Paléo
  • 1 semaine complète de menu Paléo
  • + d’autres surprises…
👉 Cliquez ICI pour recevoir vos cadeaux 🎁

Le foie gras est également connu sous le nom de stéatose hépatique. 

(On connaît tous le foie gras à Noël, et bien si vous ne le saviez pas encore, vous mangez un foie malade, un foie victime de stéatose hépatique (c’est-à-dire de graisses), bon rassurez-vous au delà de la cruauté animale, le foie gras de canard ou d’oie n’a que très peu de conséquences sur notre santé (surtout parce qu’il est mangé généralement qu’en fin d’années !)

Cela se produit lorsque la graisse s’accumule dans le foie. 

Avoir de petites quantités de graisse dans le foie est normal, mais trop peut devenir un problème.

La stéatose hépatique, c'est quoi ?

Votre foie est le deuxième plus grand organe de votre corps. 

Il aide à traiter les nutriments contenus dans les aliments, les boissons et à filtrer les substances nocives de votre sang.

Lorsque vous avez trop de graisse dans le foie cela peut causer une inflammation, ce qui peut endommager votre foie et créer des cicatrices

■ Voici un article : qu’est-ce que l’inflammation ?

Dans les cas graves, cette cicatrisation peut entraîner une insuffisance hépatique.

Une insuffisance hépatique, est, comme son nom l’indique une incapacité du foie à faire son travail correctement, et, rappelez-vous, nous avons dit que le foie servait à filtrer les substances nocives et toxiques, et bien imaginez quelques secondes ce que deviendrait notre corps si le foie était en insuffisance ?

Lorsque le foie gras se développe chez une personne qui boit beaucoup d’alcool, on parle alors de stéatose hépatique alcoolique .

Chez quelqu’un qui ne boit pas beaucoup d’alcool, on parle de stéatose hépatique non alcoolique. 

Selon des chercheurs du World Journal of Gastroenterology, la NAFLD (non alcoholic fatty Liver disease), la maladie du foie gras non-alcoolique, affecte jusqu’à 25 à 30 % des habitants des États-Unis et de l’Europe.

Symptômes de la stéatose hépatique

Dans de nombreux cas, le foie gras ne provoque aucun symptôme perceptible. 

Mais vous pouvez vous sentir fatigué ou ressentir un inconfort ou une douleur dans le côté supérieur droit de votre abdomen.

Certaines personnes atteintes de stéatose hépatique (alcoolique ou non-alcoolique) développent des complications, notamment des cicatrices du foie. 

La cicatrisation du foie est connue sous le nom de fibrose hépatique. 

Si vous développez une fibrose hépatique grave, on parle de cirrhose.

La cirrhose peut provoquer des symptômes tels que :

  • Perte d’appétit
  • Perte de poids
  • Faiblesse
  • Fatigue
  • Saignements de nez
  • Démangeaisons cutanées
  • Peau et yeux jaunes
  • Douleur abdominale
  • Gonflement abdominal
  • Gonflement de vos jambes
  • L’élargissement du sein chez les hommes
  • Confusion

La cirrhose est une maladie potentiellement mortelle.

Symptômes de la stéatose hépatique

Les différentes causes de la stéatose hépatique

Le foie gras se développe lorsque votre corps produit trop de graisse ou ne la métabolise pas de façon efficace

L’excès de graisse est stocké dans les cellules du foie, où il s’accumule et provoque une maladie du foie gras.

Cette accumulation de graisse peut être causée par diverses choses.

Par exemple, boire trop d’alcool peut provoquer une maladie du foie gras liée à l’alcool. 

Il s’agit du premier stade d’une maladie du foie liée à l’alcool.

Chez les personnes qui ne boivent pas beaucoup d’alcool, la cause de la stéatose hépatique est moins évidente.

Un ou plusieurs des facteurs suivants peuvent jouer un rôle :

  • L’obésité
  • Un taux élevé de sucre dans le sang (glycémie)
  • Une résistance à l’insuline
  • Des taux élevés de graisses dans le sang, en particulier de triglycérides
  • Consommer de la malbouffe 

Les causes moins courantes incluent :

  • La grossesse
  • Une perte de poids rapide
  • Certains types d’infections, telle que l’hépatite C
  • Les effets secondaires de certains types de médicaments, tels que le méthotrexate (Trexall), le tamoxifène (Nolvadex), l’amiodorone (Pacerone) et l’acide valproïque (Depakote)
  • Une exposition à certaines toxines

Certains gènes peuvent également augmenter votre risque de développer un foie gras (stéatose hépatique). 

Comment diagnostiquer une stéatose hépatique ? 

Diagnostiquer la stéatose hépatique

Pour diagnostiquer le foie gras qu’il soit d’origine alcoolique ou non-alcoolique, votre médecin : 

  • Examinera vos antécédents médicaux, 
  • Effectuera un examen physique et 
  • Ordonnera un ou plusieurs tests.

Stéatose hépatique, les antécédents médicaux

Si votre médecin soupçonne une stéatose hépatique, c’est-à-dire un foie gras, il vous posera probablement des questions sur :

  • Vos antécédents médicaux familiaux, y compris les antécédents de maladie du foie
  • Votre consommation d’alcool et d’autres habitudes de vie
  • Toute condition médicale que vous pourriez avoir
  • Tous les médicaments que vous pourriez prendre
  • Votre type d’alimentation
  • Les changements récents dans votre santé

Si vous ressentez de la fatigue, une perte d’appétit ou d’autres symptômes inexpliqués, informez votre médecin.

l’examen physique de votre foie

Pour vérifier l’inflammation du foie, votre médecin peut palper ou appuyer sur votre abdomen. 

Si votre foie est un peu trop proéminent ou s’il est hypertrophié, il pourrait peut-être le sentir.

Cependant, il est possible que votre foie soit enflammé sans être « plus gros ». 

Votre médecin pourrait ne pas être en mesure de dire si votre foie est enflammé au toucher. 

Les analyses de sang pour diagnostiquer la stéatose hépatique

Analyses de sang pour la stéatose hépatique

Dans de nombreux cas, la stéatose hépatique est diagnostiquée après que des analyses de sang révèlent une élévation des enzymes hépatiques. 

Par exemple, votre médecin peut vous prescrire le test de l’alanine aminotransférase (ALT) et le test de l’aspartate aminotransférase (AST) pour vérifier les enzymes hépatiques.

Ces tests peuvent être recommandés si vous avez développé des signes ou des symptômes d’une maladie du foie, ou peuvent être ordonnés dans le cadre d’une analyse de sang de routine.

Des enzymes hépatiques élevées sont un signe d’inflammation du foie

La stéatose hépatique est une cause potentielle d’inflammation du foie, mais ce n’est pas la seule. 

Si vous avez des enzymes hépatiques élevées, votre médecin vous demandera probablement des tests supplémentaires pour identifier la cause de l’inflammation.

Les imageries et la stéatose hépatique

Imageries médicales de la stéatose hépatique

Votre médecin peut utiliser un ou plusieurs des tests d’imagerie suivants pour vérifier l’excès de graisse ou d’autres problèmes de votre foie :

  • Échographie
  • Scanner
  • IRM

Ils peuvent également conseiller un test appelé élastographie ultrasonore. 

Ce test utilise des ondes sonores à basse fréquence pour mesurer la rigidité du foie. 

Cela peut aider à vérifier les éventuelles cicatrices.

Biopsie du foie

Biopsie de la stéatose hépatique

Une biopsie du foie est considérée comme le meilleur moyen de déterminer la gravité de la maladie du foie.

Lors d’une biopsie du foie, le médecin insère une aiguille dans le foie et prélève un morceau de tissu à examiner. 

Ils vous donneront un anesthésique local pour atténuer la douleur.

Ce test peut aider à déterminer si vous avez une maladie du foie gras ou des cicatrices du foie.

Traitement pour la maladie du foie gras, stéatose hépatique

Régime alimentaire de la stéatose hépatique

À l’heure actuelle, aucun médicament n’a été approuvé pour traiter la stéatose hépatique / foie gras. 

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mettre au point et tester des médicaments destinés à traiter cette affection.

Dans de nombreux cas, des changements de mode de vie peuvent aider à inverser la maladie du foie gras. 

Par exemple, votre médecin peut vous conseiller de :

  • Limiter ou éviter l’alcool
  • Prendre des mesures pour perdre du poids
  • Apporter des modifications drastiques à votre régime alimentaire

Si vous avez développé des complications, votre médecin pourrait vous recommander des traitements supplémentaires. 

Pour traiter la cirrhose, par exemple, il pourrait prescrire ou recommander :

  • Un changement de style de vie
  • Certains médicaments
  • De la chirurgie

Comme nous l’avons dit plus haut, la cirrhose peut entraîner une insuffisance hépatique . 

Si vous développez une insuffisance hépatique et selon l’état de votre foie, vous aurez peut-être besoin d’une greffe du foie.

Les remèdes contre la stéatose hépatique

Remèdes contre la stéatose hépatique

Les changements de mode de vie constituent le traitement de première intention de la stéatose hépatique, qu’elle soit d’origine alcoolique ou non-alcoolique. 

Selon votre état actuel et vos habitudes de vie, il pourrait être utile de :

  • Perdre du poids
  • Réduire votre consommation d’alcool
  • Adopter un régime alimentaire riche en nutriments, riches en végétaux.
  • Faire au moins 30 minutes d’exercice par jour 

Selon la clinique Mayo , certaines preuves suggèrent que les suppléments de vitamine E pourraient aider à prévenir ou à traiter les dommages au foie causés par la stéatose hépatique. 

Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires. 

Consommer trop de vitamine E entraîne certains risques pour la santé.

Les différents types de stéatose hépatique

Il existe deux principaux types de stéatose hépatique : 

  • non alcoolique 
  • alcoolique.

La stéatose hépatique non-alcoolique comprend :

  • Stéatose hépatique simple sans alcool, 
  • Stéatohépatite non alcoolique (NASH) (il y a une inflammation)
  • Stéatose hépatique aiguë de la grossesse.

La stéatose hépatique non-alcoolique

La maladie du foie gras non alcoolique (Non-Alcoholic Fatty Liver Disease en anglais) survient lorsque la graisse s’accumule dans le foie de personnes qui ne boivent pas ou peu d’alcool.

Si vous avez un excès de graisse dans le foie et que vous n’avez pas d’antécédents de consommation excessive d’alcool, votre médecin peut vous diagnostiquer comme souffrant de stéatose hépatique chronique.

S’il n’y a pas d’inflammation ou d’autres complications avec l’accumulation de graisse, la maladie est connue sous le nom de foie gras non alcoolique.

Stéatohépatite non alcoolique (NASH)

La stéatohépatite non alcoolique (NASH) est un type de pathologie du foie.

NASH provient de l’anglais : Non-Alcoholic SteatoHepatitis

Elle se produit lorsque l’accumulation de graisse dans le foie est accompagnée d’une inflammation du foie.

Il faut alors distinguer :

  • Stéatose hépatique non-alcoolique
  • Stéatohépatite non-alcoolique (NASH)

Si vous avez un excès de graisse dans le foie, si votre foie est enflammé et que vous n’avez pas d’antécédents de consommation excessive d’alcool, votre médecin peut vous diagnostiquer comme souffrant de NASH.

Si elle n’est pas traitée, la NASH peut causer des cicatrices au foie

Dans les cas graves, cela peut entraîner une cirrhose et une insuffisance hépatique.

Stéatose hépatique non alcoolique

Stéatose Aiguë Gravidique

La stéatose aiguë gravidique est une complication rare mais grave de la grossesse. 

La cause exacte est inconnue.

Lorsque la stéatose aiguë gravidique se développe, elle apparaît généralement au troisième trimestre de la grossesse. 

Si elle n’est pas traitée, elle pose de graves problèmes de santé pour la mère et le bébé.

Si vous êtes diagnostiquée, votre médecin voudra vous faire accoucher le plus tôt possible

Vous devrez peut-être recevoir des soins de suivi pendant plusieurs jours après votre accouchement.

Rassurez-vous, votre santé hépatique revient en général à la normale quelques semaines après l’accouchement. 

Stéatose hépatique alcoolique

À la différence de la stéatose hépatique non-alcoolique (qui n’est donc pas liée à la consommation d’alcool, la stéatose hépatique alcoolique elle est simplement causée (principalement) par la consommation d’alcool !

Ce n’est pas un scoop, boire beaucoup d’alcool endommage le foie

Quand il est endommagé, le foie ne peut pas décomposer la graisse correctement. 

Cela peut provoquer une accumulation de graisse, appelée stéatose hépatique alcoolique ou de façon plus populaire « foie gras alcoolique ».

La stéatose hépatique alcoolique est la phase la plus précoce de la maladie du foie liée à l’alcool .

S’il n’y a pas d’inflammation ou d’autres complications avec l’accumulation de graisse, la condition est connue sous le nom de stéatose hépatique alcoolique.

Stéatohépatite Alcoolique

La stéatohépatite alcoolique est un type maladie du foie. 

Cela se produit lorsqu’une accumulation excessive de graisse dans le foie est accompagnée d’une inflammation du foie. 

Ceci est également connu comme hépatite alcoolique .

Si vous avez un excès de graisse dans le foie, si votre foie est enflammé et que vous buvez beaucoup d’alcool, votre médecin pourra vous diagnostiquer assez facilement. 

Si elle n’est pas traitée correctement, la stéatohépatite alcoolique peut causer des cicatrices au foie . 

Lorsque que ces cicatrices deviennent trop nombreuses, nous parlons alors de cirrhose.

C’est cette cirrhose qui peut entrainer une insuffisance hépatique. 

Pour traiter le foie gras alcoolique, le premier facteur à mettre en place est : arrêter toute consommation d’alcool.

Si vous souffrez d’alcoolisme, alors votre médecin pourra vous recommander à un confrère ou vous mettre sous traitement. 

Stéatose hépatique alcoolique

Stades du foie gras

Le foie gras (qu’il soit d’origine alcoolique ou non-alcoolique) peut progresser à travers quatre étapes :

  • Foie gras simple :  il y a une accumulation de graisse en excès dans le foie.
  • Stéatohépatite : en plus de l’excès de graisse, il existe une inflammation du foie.
  • Fibrose : l’inflammation dans le foie a provoqué des cicatrices.
  • Cirrhose : la cicatrisation du foie s’est généralisée.

Il est important de noter que la cirrhose peut être irréversible, c’est-à-dire qu’il faut absolument prendre en charge la personne dans des stades précédents pour espérer une amélioration et/ou une guérison de la stéatose hépatique. 

A propos de Joris

Joris
Diplômé en Micronutrition et en psychologie, je suis aussi titulaire d'une certification AIP (autoimmune protocol). J’essaie de montrer qu’il est possible d’aller mieux avec l’alimentation, la psychologie et les compléments alimentaires. Thématiques abordées : nutrition, micronutrition, auto-immunité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.