Accueil > Blog > Comment arrêter de fumer
Arrêter le tabac

Comment arrêter de fumer

Comment arrêter de fumer : le résumé du livre « La méthode simple pour en finir avec la cigarette » d’Allen CARR.

Arrêter de fumer

Avant-propos :

L’ouvrage “ La méthode simple pour en finir avec la cigarette ” est un livre qui utilise de puissants procédés de PNL (Programmation Neuro Linguistique) dans sa rédaction.

Bien que des passages du livre puissent sembler répétitif, ils sont essentiels à la bonne transmission du message.

Qu’importe l’usage que vous comptez faire de ce résumé, il est conseillé de lire le livre en entier pour pouvoir en sentir les effets.

Comment convaincre quelqu’un d’arrêter de fumer ?

Ne forcez jamais quelqu’un à arrêter de fumer. Pour être efficace, la décision doit venir de lui.

Vous pouvez en revanche lui présenter d’anciens fumeurs et lancer une conversation sur les bienfaits de la vie après la cigarette.

La motivation est une source capitale de réussite dans l’arrêt de la cigarette. Pour la créer, il est nécessaire de donner naissance à l’idée que la vie sans cigarette est possible.

Une fois la motivation implantée, inutile d’agir selon la méthode classique qui consiste à créer de la peur. Plutôt détruire image cigarette.

Arrêter de fumer est une décision simple que le livre décrit en deux étapes :

  • Prenez la décision que vous ne fumerez plus jamais
  • Ne vous morfondez pas et réjouissez-vous, au contraire.

stop tabac

Etre fumeur est un état d’esprit

Les adolescents se forcent à fumer. Tout le monde se souvient que la première cigarette n’a rien d’agréable. Elle fait tousser et suffoquer. Il faut du temps pour “apprendre à bien fumer”.

C’est précisément parce que la cigarette a un goût désagréable qu’on croit qu’elle n’aura jamais aucun effet de dépendance. Pourtant, la nicotine est belle et bien une drogue et ne doit pas être prise à la légère.

Dépendance physique et dépendance psychologique

Elle entraîne une dépendance physique, qu’on peut se représenter comme un petit monstre dans son estomac. Et une dépendance psychologique.

La dépendance psychologique repose dans les croyances qui entoure la cigarette (confiance en soi, concentration etc…) Alors qu’elle n’apporte rien. Elle crée une sensation de manque puis la rend aussitôt.

Exemple : Je suis stressée parce que j’ai un appel téléphonique à passer. ET parce que je n’ai pas fumé depuis plusieurs heures (mais je n’ai pas forcément conscience de ce deuxième stress). Je fume une cigarette. La partie de mon stress relative à la cigarette s’estompe. Je suis donc moins stressée. Mais le stress de l’appel téléphonique est toujours là.

Arrêter de fumer, c’est donc mettre fin à une dépendance physique ET surtout une dépendance psychologique.

Arrêter de fumer #2

Mettre fin à la dépendance psychologique

  • Prendre conscience du conditionnement social à la cigarette
  • La cigarette ne comble pas un vide, elle le crée

Arrêter de fumer est facile. Il suffit de ne plus fumer. Personne ne vous force à fumer à part vous-même.

Nous décidons de devenir fumeur. Nous nous forçons à prendre nos premières cigarettes malgré leur goût fétide.

Vous ne réveillerez jamais un matin en constatant que votre envie de fumer a disparue. La cigarette est une drogue, elle agit comme telle. Se désintoxiquer demande des efforts.

Décider de sa nouvelle vie de non fumeur

Rien ne se passera à la fin du sevrage de 3 semaines. Vous ne serez pas miraculeusement libéré. Si vous avez accumulé des frustrations en espérant un changement de la sorte vous serez déçus et recommencez à fumer. Vous serez sevré de votre dépendance physique mais toujours sous l’emprise d’une dépendance psychologique.

Il est facile d’arrêter de fumer contrairement aux idées reçues. La seule étape consiste à être persuadé que vous ne fumerez plus jamais.

N’espérez pas la victoire. Soyez sûr que vous avez déjà gagné.

  • Soyez sûr que vous allez y arriver
  • Vous n’abandonnez rien. Rappelez-vous tout ce que vous allez gagner en arrêtant de fumer
  • Ne faîtes absolument aucune exception
  • Rappelez-vous que fumer est une addiction, une maladie. Cette maladie dure toute la vie et ne peut qu’empirer.

Quand deviendrez-vous un non fumeur ?

Vous ne deviendrez pas un non fumeur trois semaines après avoir arrêter de fumer. Vous deviendrez un non fumeur lorsque vous aurez décidé de fumer votre dernière cigarette.

Etre fumeur est un état d’esprit

N’arrêtez pas de fumer pour tenir un pari avec vos proches.

  • Votre motivation n’est pas réelle. L’arrêt de la cigarette doit venir de vous et vous seul.
  • Vous augmentez votre dépendance envers les autres. Dès que l’un cède, l’autre sera plus enclin à le faire aussi.
  • Vous vous privez des encouragements de vos proches et de ce sentiment de réussite d’avoir arrêté de fumer par votre seule volonté

En arrêtant de fumer pour tenir un pari avec des proches, vous n’êtes pas en bonne condition et vous pourriez vous retrouver à fumer en cachette et aggraver votre frustration.

La période de sevrage physique

Elle dure trois semaines. Le symptôme du manque de nicotine est un tiraillement dans l’estomac, comme de la faim.

Il est exacerbé à la fin du repas ou avant une conversation téléphonique. Par habitude.

Le sevrage n’est pas violent physiquement. Mais il est décuplé par l’habitude. A chaque action du quotidien pendant laquelle vous preniez une cigarette, si vous avez l’impression de faire un sacrifice, vous vous tourmenterez de son absence.

En revanche, si vous vous dites que vous savez pourquoi vous arrêtez de fumer, vous pouvez vous rappeler que le léger manque ressenti n’est qu’un tour de plus de cette drogue, du petit monstre que vous nourrissez dans votre estomac. Vous trouverez la force de volonté de ne pas le nourrir.

Ne faites jamais d’exception

En arrêtant de fumer, le petit monstre de la dépendance physique dans votre estomac est en train de mourir. En faisant une exception vous :

  • Lui permettez de survivre
  • Vous le renforcez et en plus de la dépendance physique, vous retombez dans la dépendance psychologique

Il suffit d’une seule cigarette pour se remettre à fumer.

Les substituts à la nicotine

  • Il n’existe aucun substitut. Prendre de la nicotine revient à alimenter le petit monstre et ne jamais sortir de la dépendance physique.
  • La nicotine est un poison, ce n’est pas de la nourriture.
  • Plus vite vous comprenez qu’il n’y a aucune raison de fumer ni de remplacer les cigarettes, plus vous serez libres.

La dernière cigarette

Prenez le temps de fumer votre dernière cigarette et posez-vous deux questions :

  • Etes-vous certain de votre succès ?
  • Ressentez-vous un certain abattement ou au contraire, êtes vous ravi à l’idée d’accomplir quelque chose d’aussi sensationnel ?

Si vous avez un doute, il est vivement conseillé de lire le livre en entier afin d’avoir accès aux transmissions en PNL.

Arrêt du tabac : les principales causes de l’échec

Avoir une approche mentale négative est une principale cause d’échec. Si vous avez l’impression de vous priver de quelque chose, dès qu’un mauvais jour arrivera, vous aurez tendance à allumer une cigarette.

Rappelez-vous qu’avec ou sans cigarette les mauvais jours existent. La cigarette ne supprime pas les mauvais jours.

Vous ne renoncez à rien. Si vous deviez faire les pours et les contres de la cigarette dans votre esprit, la conclusion serait évidente. Vous vous diriez “Mais arrête, c’est complètement stupide.”

  • N’essayez pas d’oublier la cigarette. Elle a fait partie de votre vie. La différence est que maintenant vous êtes heureux d’être un non-fumeur.
  • Ne conservez pas de cigarette à portée de main et ne prenez pas de substituts
  • N’évitez pas les fumeurs et ne changez pas votre style de vie

Aide aux non-fumeurs qui veulent soutenir les fumeurs pendant leur période de sevrage  

  • Rappelez-vous que le fumeur souffre même s’il ne veut pas l’admettre. Ne minimisez pas ses souffrances.
  • Complimentez-le régulièrement sur son sevrage
  • N’ayez pas peur d’évoquer le sujet de la cigarette
  • N’arrêtez pas de l’inviter à sortir
  • Evitez de lui montrer qu’il est désagréable

Certains fumeurs auront tendance à être extrêmement désagréable et s’énerver facilement pour provoquer une rupture. Une rupture est un moment pendant lequel son entourage viendra à dire “ Je ne supporte plus de te voir ainsi, tu n’as qu’à prendre une cigarette.”

Si votre ami fumeur se comporte de la sorte, dites plutôt “Si la cigarette te rend ainsi, il est grand temps que tu retrouves ta liberté. C’est formidable que tu aie le courage et le bon sens d’arrêter”

En savoir plus sur comment arrêter de fumer :

Lisez le livre d’ALLEN CARR La méthode simple pour en finir avec la cigarette.

Arrêter de fumer

Éléments de recherches : comment convaincre quelqu\un d\arrêter de fumer, les cigarettiers prétendant quils ne forcent personne à fumer paléo / sans gluten.

A propos de Wilfried

Wilfried
De formation scientifique, Wilfried est auteur, conférencier et dirige le Programme de Coaching Paléo 365. Il a découvert le mode de vie Paléo un peu par hasard puis il a expérimenté ce mode de vie sans grandes convictions. Des soucis de santé qui lui semblaient bénins (allergies saisonnières, rhinites chroniques, acné persistante,…) ont alors totalement disparus. Il a participé à l'écriture du livre "Paléo ! Les 125 recettes faciles et gourmandes de Blandine" et il anime de nombreuses conférences sur l'alimentation Paléo. De nature très active, il pratique le parachutisme sportif, le CrossFit et le Pencak-Silat (self-défense).

Un commentaire

  1. la meilleure solution est de n’avoir jamais commencé à fumer, pour celles et ceux qui sont dépendants une alerte peut être un bon moyen d’ arrêter définitivement, cela a été le cas pour ma maman ( quatre vingt huit ans ) avec un paquet de cigarettes tous les deux jours, arrêt total de la cigarette après une alerte infarctus il y a sept mois. Toute alerte peut avoir quelque chose de bénéfique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.