SIBO

SIBO : Qu’est-ce c’est & Comment Le VAINCRE

Pensez à recevoir vos BONUS GRATUITS ! Vous pouvez recevoir immédiatement :
  • 10 idées gourmandes de petits déjeuners Paléo
  • 1 semaine complète de menu Paléo
  • + d’autres surprises…
👉 Cliquez ICI pour recevoir vos cadeaux 🎁

La prolifération bactérienne de l’intestin grêle (Small Intestinal Bacterial Overgrowth : SIBO) est une pathologie affectant l’intestin grêle et déclenchant divers troubles intestinaux. C’est une maladie encore méconnue car très récemment identifiée. Elle est donc difficile à diagnostiquer car certains médecins ne savent même pas qu’elle existe. La plupart continuent quand même de se renseigner sur les nouvelles découvertes en médecine. Ils sauront donc de quoi vous parlez si vous leur dites que vous pensez être atteint du SIBO. Si vous pensez souffrir de cette maladie, le mieux est de prendre directement rendez-vous chez un gastro-entérologue plutôt qu’un médecin généraliste.

maladie sibo

Il est cependant possible que, comme beaucoup, vous confondiez le SIBO avec la maladie coeliaque ou l’intolérance au lactose, car ces trois maladies ont beaucoup de symptômes en commun. Seul un professionnel de santé peut poser un diagnostique précis. Je vous conseille donc fortement de prendre un rendez vous chez un médecin avant d’envisager un traitement.

Le SIBO survient lorsque des bactéries, qui se développent normalement dans d’autres parties de l’intestin (côlon par exemple), commencent à se développer dans l’intestin grêle, et en trop grande quantité. En effet, notre système digestif est tapissé de micro-organismes, mais pas n’importe lesquels. Ces micro-organismes vivent en symbiose avec nous (ce qui veut dire qu’ils vivent dans notre corps, mais contrairement aux parasites, cette cohabitation est bénéfique pour les deux organismes).

Ces micro organismes jouent donc un role capital dans le bon fonctionnement de notre corps. Mais notre système digestif est divisé en plusieurs parties, chacune ayant sa fonction, et sa population de micro-organismes. Les bactéries et autres organismes qui vivent dans votre côlon ne sont pas les mêmes que celles qu’on trouve dans l’intestin grêle. Dans le côlon, elles seront utiles, mais si elles remontent plus haut, elles causent des dégâts.

Cela peut provoquer plusieurs symptômes dont les plus connus sont : les diarrhées, les ballonnements et les flatulences.

Ces symptômes sont très gênants car les ballonnements liés au SIBO sont particulièrement extrêmes et douloureux. Le plus souvent les individus se rendent compte qu’ils ont cette maladie en allant voir un médecin car il n’en peuvent plus de leurs douleurs intestinales ou d’avoir un ventre proéminent.

En effet, les ballonnements causés par cette maladie sont si importants que les personnes atteintes du SIBO développent un ventre gonflé, parfois confondu avec de la graisse abdominale.

Si vous trouvez que vous avez un gros ventre, et que malgré une activité physique régulière et une alimentation saine, vous ne le perdez pas, il est possible que vous soyez atteint du SIBO ! Particulièrement si ce ventre gonflé est accompagné de douleurs intestinales et de problèmes de digestion.

L’intestin grêle est le lieu où siège la majorité des nutriments apportés par notre repas. C’est pourquoi la proliferation de bactéries sensées se developper dans le côlon y est problématique.

Cette portion de l’intestin sert avant tout à absorber les nutriments : vitamines / minéraux / acides aminés / acides gras / sucres.

Seulement, lorsqu’il y a une prolifération excessive dans notre intestin grêle, ces bactéries peuvent interférer avec notre absorption, « volant » en quelques sortes nos nutriments pour se les approprier et prospérer.

Ce « vol » de nutriments par ces bactéries a deux conséquences principales.

Premièrement, votre corps ne pourra pas utiliser tout ce que vous prennent les micro-organismes presents dans votre système digestif (oui c’est logique) et vous serez donc très susceptible de souffrir de carences ou de malnutrition.

C’est quand même dommage de faire attention à bien manger et suivre mes conseils, tout ça pour avoir des carences parce que des bactéries indésirables vous prennent tous vos nutriments !

L’autre problème, c’est quand ces micro-organismes consomment en trop grande quantité les aliments que vous ingérez. Comme vous et moi, ces micro-organismes digèrent après avoir mangé. Et chez ces micro-organismes, comme chez l’homme, la digestion produit des gaz. 

Ce sont ces gaz qui sont à l’origine des ballonnements et des douleurs intestinales intenses causés par le SIBO.

Les symptômes du SIBO

Les symptômes de SIBO affectent principalement l’intestin. Comme ils sont déclenchés par l’activité de micro-organismes, ils peuvent varier selon les personnes, en fonction du type de bactéries qui se développent dans votre système digestif. Ces symptômes peuvent comprendre:

  • douleurs à l’estomac, surtout après avoir mangé
  • ballonnements
  • crampes
  •          mauvais transit
  • diarrhées
  • constipation
  • indigestion
  • manque d’appétit
  • gaz
  • perte de poids (pas dans tous les cas).

Il est aussi possible que ces bactéries rendent votre paroi intestinale poreuse. Cela facilitera le passage dans votre sang des particules d’aliments qui ne sont pas encore totalement digérées. Ces particules seront considérées par votre organisme comme des corps étrangers dont il faut se débarrasser, ce qui aura pour effet de déclencher une réponse défensive de votre corps. Ces particules peuvent également trouver un chemin jusqu’au côlon, entrainant un dérèglement de votre microbiote et créer encore plus de gaz. Un vrai cercle vicieux !

Tous ces symptômes peuvent altérer considérablement votre qualité de vie et votre moral.

Les douleurs sont intenses et les ballonnements visibles. Chez certains, cela a pour conséquence une perte de confiance en soi ainsi que des complexes. 

Les flatulences sont un autre problème que rencontrent beaucoup de personnes souffrant de cette affection. Cela peut les pousser à ne plus sortir car ils ont peur d’avoir des gaz dans une situation ou ils ne pourront pas les laisser s’échapper discrètement… 

Pour ces raisons, le SIBO est une maladie particulièrement gênante. En plus des effets sur la santé, elle a des effets sur la vie sociale. Certains ne s’occupent pas du regard des autres, mais pour d’autres, avoir le SIBO c’est ne plus aller à la plage pour ne pas avoir à se mettre en maillot de bain et moins sortir à cause des flatulences.

Ne vous laissez pas abattre, vous pouvez être soigné !

Les causes du SIBO

Les études sur le SIBO sont encore très récentes, mais on peut désormais identifier des causes probables.

sibo maladie

Cela peut se produire lorsque :

  • votre intestin grêle présente des anomalies anatomiques
  • Une hypochlorhydrie 
  • Altération du système immunitaire
  • Stagnation des aliments dans l’intestin grêle causée par une dysfonction de la motilité intestinale

Le SIBO est associé à diverses maladies

  • gastroentérite virale 
  • maladie cœliaque
  • la maladie de Crohn
  • hypochlorhydrie ou faible taux d’acide gastrique
  • gastroparésie
  • problèmes nerveux
  • cirrhose
  • hypertension
  • syndrome de l’intestin irritable

Facteurs de risque du SIBO

Une affection chronique ou une intervention chirurgicale qui affecte le tractus gastro-intestinal peut augmenter les risques de développer un SIBO. 

Certaines maladies et affections chroniques peuvent également augmenter votre risque, notamment :

  • la maladie de Crohn
  • Diabète
  • sclérodermie
  • VIH
  • la maladie de Parkinson
  • hypothyroïdie
  • les médicaments qui affectent la motilité de l’intestin

Si vous souffrez d’une ou plusieurs de ces maladies, et que vous présentez les symptômes du SIBO, je vous recommande d’en parler à votre médecin.

Diagnostiquer le SIBO

Bien qu’il soit très compliqué aujourd’hui, en France, d’obtenir un diagnostic du SIBO, il demeure indispensable que vous parliez de vos symptômes à un professionnel de santé et plus spécifiquement un médecin gastro-entérologue.

Examen respiratoire

le sibo

Un test respiratoire est un test courant pour diagnostiquer le SIBO. 
Un excès de bactéries dans l’intestin grêle peut entraîner la libération de gaz d’hydrogène et de méthane, qui peuvent être identifiés par un test respiratoire. 
Ce test est non invasif et peut être effectué à domicile ou dans un cabinet médical.
Avant de faire un test respiratoire, vous devrez respecter une période de jeûne afin de ne pas fausser le test.
Vous boirez ensuite une boisson sucrée (lactulose ou glucose) spéciale, fournie par votre médecin. 
Vous respirerez dans une série de tubes supplémentaires à intervalles réguliers pendant 2 à 3 heures après avoir consommé la boisson.

Les tests du SIBO

Si le test respiratoire n’est pas concluant ou si les traitements SIBO ne fonctionnent pas, votre médecin devra peut-être échantillonner le liquide de votre petit intestin pour voir quelles bactéries s’y trouvent.

Le traitement du SIBO

Cette maladie et ses mécanismes étants encore assez méconnus, il n’existe pour le moment pas de traitement pour guérir totalement du SIBO. Cependant, il est possible de traiter les symptômes, et les complications possibles. Rassurez vous, il est possible de vous débarrasser de vos ballonnements douloureux et disgracieux !

La première chose à faire, c’est de réduire les facteurs de aggravants du SIBO, tels que les anti-acides. 

Dans certains cas, cette maladie est causée par des anomalies anatomiques de votre système digestif. Si c’est votre cas, il est possible que votre médecin envisage une opération chirurgicale.

Le SIBO peut être traité avec une combinaison d’antibiotiques à base de plantes ou des antibiotiques conventionnels.(1)

Le régime alimentaire peut également jouer un rôle important dans le traitement des symptômes.

Antibiotiques pour le SIBO

maladie du sibo

Lorsque l’on veut s’attaquer au SIBO, la première chose à faire est de diminuer la quantité bactérienne présente dans le petit intestin (grêle). 

Cela se fait généralement avec des antibiotiques, tels que la rifaximine (Xifaxan). 

Les antibiotiques peuvent diminuer le nombre de bactéries dans l’intestin grêle, mais ils ne résoudront pas le problème sous-jacent. 

Si votre médecin détermine que votre SIBO est dû à une affection sous-jacente, vous devrez également commencer le traitement de cette affection. 

Il peut arriver chez certaines personnes que les antibiotiques ne suffisent pas. Dans ce cas là, la meilleure solution est actuellement une greffe fécale. Oui, vous avez bien entendu: la greffe fécale. Si vous n’avez jamais entendu parler de cette méthode, cela peut paraitre surprenant, voire dégoutant. Pourtant, cette pratique est très efficace pour restaurer la flore intestinale et a déjà sauvé de nombreuses vies dans des cas d’infections intestinales graves. Le principe est d’apporter à votre intestin un microbiote trouvé chez une personne saine. Ces micro-organismes vont se développer dans votre système digestif pour rééquilibrer votre flore intestinale.

Il est important de noter que les donneurs sont sélectionnés avec soin et ne souffrent d’aucune pathologie transmissible par les selles.

Alimentation et SIBO

Il n’y a aucune preuve qu’un certain régime alimentaire provoque le SIBO, mais de nombreuses personnes atteintes de SIBO ont ressentit un soulagement après avoir suivi un régime spécial. 

Parlez-en avec votre médecin / coach en nutrition / diététicien(ne). 

Le régime sans FODMAP a montré son efficacité dans le traitement de certains symptômes du SIBO, et notamment les ballonnements. 

Les FODMAP sont des hydrates de carbone à chaine courte, les disaccharides, et les monosaccharides. Vous n’avez rien compris ? Ce n’est pas grave ! Ce qu’il faut retenir, c’est que ces nutriments sont difficiles à digérer, et restent plus longtemps dans votre intestin. Alors forcément, les micro-organismes responsables du SIBO ont plus de temps pour s’y attaquer, et faire des dégâts dans votre ventre.  

Alors quels sont les aliments qui contiennent des FODMAP ?

Pour éviter de manger trop de FODMAP, il est recommandé d’arrêter temporairement:

  • Le blé
  • Les oignons
  • L’ail
  • Les légumes secs
  • Les produits laitiers

Au contraire, voici une liste d’aliments que vous pouvez manger sans problème car ils ne contiennent pas ou très peu de FODMAP:

  • Les légumes
  • Les fruits 
  • Les protéines
  • Les produits laitiers sans lactose
  • Les céréales (sauf le blé)
comment guerir du sibo

Cependant, il est déconseillé de suivre un régime faible en FODMAP sur le long terme au risque de voir apparaître une monotonie alimentaire, et peut-être d’éventuelles carences. 

De plus, si vous souffrez de SIBO, vous êtes peut-être déjà probablement carencés. Ainsi, des contrôles sanguins réguliers permettront d’effacer les doutes et de vous rassurer. Il est important de ne surtout pas prendre les carences à la légère, et de consulter un médecin qui vous prescrira des compléments alimentaires adaptés, en fonction de vos résultats d’analyse.

En plus d’arrêter temporairement les FODMAP, il est conseillé de stimuler votre activité gastrique et biliaire. Autrement dit, supprimer le lactose de votre régime, réduire les sucres et augmenter les lipides et protéines animales.

Ça tombe bien, ces recommendations sont aussi les plus importantes dans le régime paléo, que je vous conseille souvent. Vous trouverez sur ce site d’autres articles à propos de ce régime, et de ses bienfaits, ainsi que la façon de bien s’y prendre pour manger paléo !

Traiter le SIBO est un processus long, qui demande de la rigueur et de la motivation. Certains font des rechutes car ils n’en peuvent plus de ce changement d’habitudes alimentaires. Tenez bon et restez motivés ! Si vous suivez bien tous mes conseils et ceux de votre médecin, vous arrivez à vous débarrasser de vos symptômes. Ne perdez pas de vue votre objectif et soyez patient, vous allez y arriver !

Vous savez maintenant ce qu’est le SIBO, quels en sont les symptômes et comment le traiter. Si vous pensez en souffrir, n’attendez plus et prenez rendez vous chez un médecin gastro-entérologue. Il pourra vous dire si c’est du SIBO que vous souffrez, ou d’autre chose. Et dans tous les cas, il vous proposera un traitement adapté à votre problème.

Une vidéo complémentaire pour en savoir plus sur le SIBO

Éléments de recherches : pourquoi test sibo paléo / sans gluten.

A propos de Joris

Joris
Après une formation universitaire, je me redirige vers la naturopathie ! J'apprends auprès de chercheurs, médecins, docteurs en Naturopathie (Siebecker, Nirala Jabobi, Ilana Gurevich, Sandberg-Lewis...). Je spécialise donc ma pratique naturopathique en gastro-entérologie (crohn, rch, SIBO, SII) et auto-immunité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.