SIBO (small intestinal bacterial outgrowth)

SIBO : Qu’est-ce C’est & Comment Le VAINCRE

Pensez à recevoir vos BONUS GRATUITS ! Vous pouvez recevoir immédiatement :
  • 10 idées gourmandes de petits déjeuners Paléo
  • 1 semaine complète de menu Paléo
  • + d’autres surprises…
👉 Cliquez ICI pour recevoir vos cadeaux 🎁

La prolifération bactérienne de l’intestin grêle (Small Intestinal Bacterial Overgrowth : SIBO) est une pathologie affectant l’intestin grêle.

Qu'est-ce que le SIBO ?

Elle survient lorsque des bactéries, qui se développent normalement dans d’autres parties de l’intestin (côlon par exemple), commencent à se développer dans l’intestin grêle. 

Cela peut provoquer plusieurs symptômes dont les plus connus sont : les diarrhées et les ballonnements. 

L’intestin grêle est le lieu où siège la majorité des nutriments apportés par notre repas.

Cette portion de l’intestin sert avant tout à absorber les nutriments : vitamines / minéraux / acides aminés / acides gras / sucres.

Seulement, lorsqu’il y a une prolifération excessive dans notre intestin grêle, ces bactéries peuvent interférer avec notre absorption, « volant » en quelques sortes nos nutriments pour se les approprier et prospérer.

Malheureusement, ce repas que s’accorde les bactéries avec nos aliments, augmente le risque de développer des carences et de souffrir de malnutrition.

Les symptômes du SIBO

Les symptômes de SIBO affectent principalement l’intestin. 

Ils peuvent comprendre :

  • douleur à l’estomac, surtout après avoir mangé
  • ballonnements
  • crampes
  • diarrhée
  • constipation
  • indigestion
  • Ne pas avoir faim
  • gaz
  • Perte de poids (pas dans tous les cas).

Les causes du SIBO

Les études sur le SIBO sont encore très récentes, mais on peut désormais identifier des causes probables.

Les causes du SIBO

Cela peut se produire lorsque :

  • votre intestin grêle présente des anomalies anatomiques
  • Une hypochlorhydrie 
  • Altération du système immunitaire
  • Stagnation des aliments dans l’intestin grêle causée par une dysfonction de la motilité intestinale

Le SIBO est associé à diverses maladies

  • gastroentérite virale 
  • maladie cœliaque
  • la maladie de Crohn
  • hypochlorhydrie ou faible taux d’acide gastrique
  • gastroparésie
  • problèmes nerveux
  • cirrhose
  • hypertension
  • syndrome de l’intestin irritable

Facteurs de risque du SIBO

Une affection chronique ou une intervention chirurgicale qui affecte le tractus gastro-intestinal peut augmenter les risques de développer un SIBO. 

Certaines maladies et affections chroniques peuvent également augmenter votre risque, notamment :

  • la maladie de Crohn
  • Diabète
  • sclérodermie
  • VIH
  • la maladie de Parkinson
  • hypothyroïdie
  • les médicaments qui affectent la motilité de l’intestin

Diagnostiquer le SIBO

Bien qu’il soit très compliqué aujourd’hui, en France, d’obtenir un diagnostic du SIBO, il demeure indispensable que vous parliez de vos symptômes à un professionnel de santé et plus spécifiquement un médecin gastro-entérologue.

Examen respiratoire

Test respiratoire SIBO

Un test respiratoire est un test courant pour diagnostiquer le SIBO. 

Un excès de bactéries dans l’intestin grêle peut entraîner la libération de gaz d’hydrogène et de méthane, qui peuvent être identifiés par un test respiratoire. 

Ce test est non invasif et peut être effectué à domicile ou dans un cabinet médical.

Avant de faire un test respiratoire, vous devrez respecter une période de jeûne.

Vous boirez ensuite une boisson sucrée (lactulose ou glucose) spéciale fournie par votre médecin. 

Vous respirerez dans une série de tubes supplémentaires à intervalles réguliers pendant 2 à 3 heures après avoir consommé la boisson.

Les tests du SIBO

Si le test respiratoire n’est pas concluant ou si les traitements SIBO ne fonctionnent pas, votre médecin devra peut-être échantillonner le liquide de votre petit intestin pour voir quelles bactéries s’y trouvent.

Le traitement du SIBO

Le SIBO peut être traité avec une combinaison d’antibiotiques à base de plantes ou des antibiotiques conventionnels.(1)

Le régime alimentaire peut également jouer un rôle important dans le traitement des symptômes.

Antibiotiques pour le SIBO

antibiotique SIBO

Lorsque l’on veut s’attaquer au SIBO, la première chose à faire est de diminuer la quantité bactérienne présente dans le petit intestin (grêle). 

Cela se fait généralement avec des antibiotiques, tels que la rifaximine (Xifaxan). 

Les antibiotiques peuvent diminuer le nombre de bactéries dans l’intestin grêle, mais ils ne résoudront pas le problème sous-jacent qui a causé le problème en premier lieu. 

Si votre médecin détermine que votre SIBO est dû à une affection sous-jacente, vous devrez également commencer le traitement de cette affection. 

Alimentation et SIBO

Il n’y a aucune preuve pour prouver qu’un certain régime alimentaire provoque le SIBO, mais de nombreuses personnes atteintes de SIBO ont trouvé un soulagement après avoir suivi un régime spécial. 

Parlez-en avec votre médecin / coach en nutrition / diététicien(ne). 

Le régime sans FODMAP a montré son efficacité dans le traitement de certains symptômes du SIBO (notamment les ballonnements). 

Régime sans FODMAP, SIBO

Cependant, il est déconseillé de suivre un régime faible en FODMAP sur le long terme au risque de voir apparaître une monotonie alimentaire et peut-être d’éventuelles carences. 

De plus, si vous souffrez de SIBO vous êtes peut-être déjà probablement carencés, ainsi, des contrôles sanguins réguliers permettront d’effacer les doutes. 

Une vidéo complémentaire pour en savoir plus sur le SIBO

A propos de Joris

Joris
Diplômé en Micronutrition et en psychologie, je suis aussi titulaire d'une certification AIP (autoimmune protocol). J’essaie de montrer qu’il est possible d’aller mieux avec l’alimentation, la psychologie et les compléments alimentaires. Thématiques abordées : nutrition, micronutrition, auto-immunité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.