Cadeaux
Cadeaux
RÉGIME AIP

Tout savoir sur le régime AIP

Le régime AIP, ou protocole AIP, est un régime extrêmement efficace pour lutter contre les maladies auto-immunes. Si vous souffrez dune de ces maladies, la première chose à faire est bien entendu de consulter votre médecin, mais suivre le protocole AIP en parallèle de votre traitement va à coup sûr accélérer votre guérison ! 

Le régime AIP, qu’est-ce que cest ? 

Tout d’abord, AIP, qu’est-ce que ça veut dire ? C’est un acronyme pour « Auto Immune Protocol ». Comme son nom l’indique, le régime AIP est donc un protocole à suivre en cas de maladie auto-immune. 

Il permet dans l’immense majorité des cas d’apaiser les symptômes de ces maladies. Plus qu’un simple régime, ce protocole est assez complexe et vise à rétablir le microbiote, réduire l’inflammation causée par les réponses immunitaires de votre corps, et réduire la perméabilité intestinale.

Il n’est pas évident de suivre ce protocole correctement, alors je vous recommande de faire appel à un professionnel de santé ou de suivre un programme comme celui que nous proposons sur bmoove.com.

Le régime AIP consiste principalement en la suppression des aliments inflammatoires et en l’augmentation des apports en nutriments et micronutriments essentiels. 

Ce protocole se déroule en trois phases, que je vous détaillerai plus loin dans cet article.  

À qui s’adresse le régime AIP ?

Ce protocole s’adresse aux personnes souffrant d’une maladie auto-immune comme la maladie de Crohn dont je vous ai déjà parlé, mais aussi le psoriasis, la maladie cœliaque, la sclérose en plaque etc.

Le syndrome de fatigue chronique et la fibromyalgie ne sont pas reconnus comme des maladies auto-immunes, mais sont inclus dans le protocole AIP qui semble donner de bons résultats chez les personnes qui en souffrent. 

Certaines contre-indications existent, notamment pour les personnes souffrant de dépression, de troubles psychiatriques ou de troubles du comportement alimentaire, auxquelles il est déconseillé de suivre ce protocole. 

Quels sont les bénéfices de ce régime ?

Les bénéfices de ce régime sont nombreux : il fait baisser l’inflammation, soulage les symptômes des maladies auto-immunes, et prévient ou retarde leur apparition. 

Il ne faut cependant pas faire l’erreur de croire que ce protocole est un traitement, qu’il peut remplacer les médicaments et vous éviter de consulter un médecin. 

Il vous fera le plus grand bien en parallèle d’un traitement conventionnel, mais ne le remplacera pas.

Régime AIP : qu’en pense la science ? 

Les études scientifiques au sujet du régime AIP ne sont pas nombreuses, mais leurs résultats sont très encourageants.

Une étude menée en 2016 sur 15 patients souffrants de maladies auto-immunes a observé une disparition des symptômes en trois semaines chez plus de deux tiers d’entre eux. 

D’où vient le protocole AIP ?

L’idée selon laquelle les maladies auto-immunes peuvent être combattues par un changement alimentaire nous vient du Dr Loren Cordain. 

C’est en 2012 que le Dr Sarah Ballantyne, souffrant elle-même d’une maladie auto-immune, décide de concentrer ses recherches sur la création d’un protocole visant à réduire les symptômes de ces maladies. 

Le régime AIP doit-il être suivi à vie ? 

Bien heureusement la réponse est non, la phase de réintroduction vous permettra de consommer à nouveau des aliments que vous aviez supprimé de votre alimentation. 

Le protocole AIP vous aidera à mieux comprendre quels aliments sont la cause de vos symptômes et d’adapter votre alimentation, sans pour autant devoir suivre ce régime strict jusqu’à la fin de vos jours. 

Comment suivre le protocole AIP 

Comme nous l’avons vu, si vous souffrez d’une maladie auto-immune, suivre le régime AIP en parallèle de votre traitement est une excellente idée. Mais en quoi consiste-t-il exactement ? Comment l’appliquer ? 

Les différentes phases du régime AIP 

La première chose à comprendre sur le protocole AIP est qu’il s’agit d’un protocole, et non d’un régime à proprement parler, car il se déroule en deux phases, contrairement à un régime dont les règles ne changent pas du début à la fin.

Les phases du régime AIP sont les suivantes : 

  • Phase d’élimination
    Elle consiste en une étape de transition vers un régime auto-immune et une étape de maintenance de ce dernier
  • Phase de réintroduction

    Cette phase vise à réintroduire certains aliments qui pouvaient manquer dans le régime des personnes souffrant de maladies auto-immunes

Phase d’élimination 

Comme je vous le disais, cette phase se fait en deux étapes :

Étape de transition 

Cette étape est une transition douce vers un régime auto-immune. Il ne s’agit donc pas de changer totalement votre alimentation du jour au lendemain, mais d’éliminer progressivement les aliments ayant le plus de chances de déclencher des inflammations et des symptômes auto-immunitaires. 

Les aliments à éviter sont : 

  • Les céréales 
  • Les pseudo-céréales 
  • Les noix et les graines 
  • Les oeufs 
  • L’alcool 
  • Les solanacées (tomate, aubergine, poivron…)
  • Les sucres raffinés et édulcorants 
  • Les produits transformés et additifs alimentaires 
  • Les huiles transformées
  • Les produits laitiers 
  • Les légumineuses 
éviter les huiles raffinées pendant le protocole AIP

Je vous l’accorde, cette liste fait un peu peur et vous êtes sûrement en train de vous demander ce que vous allez pouvoir manger à part de la salade… Rassurez-vous, beaucoup d’aliments sont autorisés dans le protocole AIP et vous pourrez manger à nouveau certains de ceux présents dans cette liste lors de la phase de réintroduction.

Ce régime peut être assez difficile à suivre, mais il donne de tels résultats que cela en vaut la peine. Il peut littéralement changer la vie des personnes souffrant des symptômes les plus lourds. 

Mais pourquoi supprimer tous ces produits de votre alimentation ? Tout simplement car ils sont les plus susceptibles de déclencher chez vous une inflammation et une réaction immunitaire. 

Le protocole AIP les élimine pour ensuite les réintroduire un à un afin de déterminer lesquels sont à mettre en cause dans l’apparition de vos symptômes. 

Pendant que vous supprimez progressivement tous ces aliments de votre régime, d’autres sont à inclure : 

  • Viandes 
  • Abats 
  • Tubercules 
  • Fruits 
  • Poissons 
  • Crustacés
  • Légumes 
  • Salades 
  • De bons lipides 
  • Aliments fermentés  
viande et protocole AIP

Étape de maintenance 

Une fois l’étape d’élimination terminée, la maintenance commence. Il s’agit de maintenir les habitudes prises, en ne réintroduisant pas immédiatement les aliments supprimés, et en continuant de se concentrer sur les aliments riches en nutriments cités ci-dessus. 

Cette étape doit durer au minimum 30 jours, mais pour une régulation optimale du système immunitaire, la durée idéale est de 60 à 90 jours. 

Le but de cette étape est également d’apprendre à vivre selon ces nouvelles habitudes, comment cuisiner des repas équilibrés, comment choisir les bons produits en faisant ses courses, etc. 

Les effets bénéfiques du protocole AIP sur les symptômes des maladies auto-immunes ne se font pas ressentir chez tout le monde au même moment. Si vous constatez des améliorations flagrantes après 30 jours, vous pouvez envisager de passer à la phase suivante. 

Dans le cas contraire, mieux vaut attendre encore 30 à 60 jours afin d’être certain que vos efforts seront payants. 

Phase de réintroduction 

Deuxième et dernière phase du protocole AIP, la réintroduction démarre lorsque vous avez constaté des améliorations sur vos symptômes. J’insiste bien sur ce point, car commencer cette phase sans avoir constaté de changements visibles est inutile. Elle consiste en la réintroduction au fur et à mesure des aliments supprimés précédemment, et d’un suivi de vos symptômes. Il sera alors possible d’identifier parmi les aliments supprimés ceux qui sont la cause de vos symptômes, et ceux que vous pouvez consommer sans soucis. 

protocole AIP phase de réintroduction

C’est pour cette raison que démarrer cette phase alors que l’intensité de vos symptômes est inchangée ne servirait à rien : vous ne pourriez pas savoir quels aliments vous font du mal. 

Cela prendra du temps, mais il est crucial de faire preuve de patience et de réintroduire les aliments un à un afin de connaître avec certitude les effets de chacun. 

Tous ces aliments ne sont pas à réintroduire dans n’importe quel ordre, le mieux est de commencer par les plus naturels et riches en nutriments, et de terminer avec ceux de plus mauvaise qualité tels que les aliments transformés.

Pourquoi réintroduire ces aliments si tout va mieux ? 

Il est tout à fait normal de se poser cette question : si vous avez constaté des résultats encourageants sur les symptômes de votre maladie auto-immune en supprimant certains aliments, pourquoi les consommer à nouveau ? 

pourquoi réintroduire certains aliments

Le régime alimentaire de la phase de transition se concentre uniquement sur des aliments sains et permet effectivement des améliorations notables, mais il n’offre pas une grande diversité. 

Il est important pour votre santé, comme pour votre moral, de varier votre alimentation au maximum et de savoir vous faire plaisir de temps en temps. C’est pour cette raison que réintroduire les aliments supprimés est important. 

De plus, tous les aliments que vous aurez retiré de votre alimentation ne causent pas vos symptômes, alors pourquoi vous en priver ? 

Je commence le protocole AIP, dois-je continuer à suivre mon traitement habituel ? 

C’est une question que l’on me pose souvent, et la réponse est bien évidemment oui, il est très important de continuer votre traitement. 

continuer de prendre son traitement

Le protocole AIP donne de très bons résultats, mais il ne guérit pas les maladies auto-immunes, et peut dans certains cas ne pas donner de résultats. 

Même lorsque les effets positifs de ce protocole se font ressentir, ils seront d’autant plus visibles alliés à un traitement pharmaceutique classique. 

Protocole AIP : mon médecin est sceptique 

De plus en plus d’études se penchent sur le cas du protocole AIP et observent des résultats très encourageants. Le protocole AIP, ça fonctionne ! 

Bien sûr, aussi compétents qu’ils soient, les médecins ne peuvent pas lire toutes les dernières études qui paraissent… Il arrive donc que certains médecins se montrent sceptiques face au protocole AIP, et qu’ils ne vous encouragent pas dans votre démarche. 

docteur protocole AIP

Quoi qu’il en soit, il est important de tenir le professionnel de santé qui vous suit des mesures que vous mettez en place pour alléger vos symptômes. 

C’est une évidence, il ne faut jamais rien cacher à votre médecin, sans quoi il ne peut pas vous traiter correctement ! De plus, il pourrait constater comme vous les résultats du protocole AIP et changer d’avis à son sujet, le conseiller à d’autres patients. 

Tenez donc toujours votre médecin informé pour votre santé, mais aussi pour celles d’autres patients atteints de maladies auto-immunes.

Est-ce que ce protocole marche pour tout le monde ? 

J’aimerais vous dire que vous allez forcément observer une réduction de vos symptômes en appliquant ce protocole, mais il ne fonctionne pas aussi bien sur tout le monde. Il peut faire disparaître vos symptômes, les soulager, ou n’avoir aucun effet. 

Il n’a pas été testé sur toutes les maladies auto-immunes, il m’est donc impossible de dire s’il fonctionnera sur vous.

Cependant, il a déjà aidé tellement de personnes que je peux vous garantir qu’il vaut la peine d’être tenté ! Vous avez tant à gagner avec la mise en place de ce protocole qu’il serait vraiment dommage de ne pas l’essayer. 

Le protocole AIP va-t-il guérir ma maladie ? 

Il est important de bien faire la distinction entre soigner et guérir. Le protocole AIP est un excellent moyen de soigner les maladies auto-immunes afin d’en réduire les symptômes ou de les faire disparaître, mais il ne vous guérira pas, la maladie sera toujours là.

Ces maladies sont malheureusement encore aujourd’hui incurables, et aucun traitement ou régime actuel ne saurait vous en débarrasser pour de bon. Cependant, suivre à la lettre les conseils de votre médecin et appliquer le protocole AIP en parallèle vous permettra de vivre plus sereinement. 

Je ne peux que vous encourager à surveiller votre alimentation et à mettre en place le protocole AIP si vous souffrez d’une maladie auto-immune. Il vous permettra certainement de vous sentir mieux physiquement et mentalement, afin de retrouver une vie normale ! 

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Wilfried

Wilfried

Votre expert en nutrition, coach, formateur, et conseiller scientifique inspiré du Modèle Paléo qui vous accompagne pour améliorer significativement votre santé via le style de vie. Wilfried LAUNAY est aussi un auteur reconnu dans son domaine, un conférencier, et a réuni une communauté fidèle de plus de 100 000 personnes sur YouTube.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement

10 Techniques Simples
pour une Perte de Poids
RAPIDE, EFFICACE et DURABLE
(et ne JAMAIS les reprendre)

Avertissement

Ce site BMoove.com a pour vocation de vulgariser des informations dans le domaine de la santé et du bien être. Ces informations sont destinées à améliorer et non à remplacer la relation qui existe entre le lecteur du site BMoove et son médecin. Ce site n’a pas pour mission de remplacer les conseils, avis médicaux, traitements, diagnostics, jugements proposés par les professionnels de la Santé.

© BMoove 2020 – Blog Paléo sur le régime Paléo – Recettes Paléo – Aliments Paléo et sans gluten – Santé – Sport (Crossfit & MovNat). Paleo / Primal Lifestyle – Paleo Fitness – Paleo Food & Diet / Politique de confidentialité 

happy holidays

we want to hear from you