Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Search in posts

Comment perdre la GRAISSE VISCÉRALE rapidement (pour Femmes & Hommes)

graisse viscérale

Cet article en vidéo

Cet article est la retranscription texte de la vidéo suivante sur Comment se Débarrasser de la Graisse Viscérale

À partir d’un certain âge, notre corps commence à stocker plus de graisses qu’avant au niveau du ventre. Il n’est donc pas anormal que vous ayez remarqué chez vous une prise de poids alors que vous n’avez pas changé vos habitudes alimentaires. Que ce soit pour des raisons esthétiques ou de santé, beaucoup de gens cherchent à perdre cette graisse qui s’accumule au fil du temps ou simplement à prévenir ce phénomène avant qu’il n’arrive. Si vous en faites partie, cet article est fait pour vous. Je vais vous expliquer ici ce qu’est la graisse viscérale, pourquoi elle est là, mais surtout, comment s’en débarrasser !

Graisse Viscérale : Qu’est-ce que c’est ?

Dans votre corps, vous avez 2 types de graisses :

  • La graisse sous-cutanée qu’il y a sous la peau.
  • Et la graisse viscérale qu’il y a entre vos organes.
graisse visceral

Plus précisément, la graisse viscérale est la graisse qu’il y a entre vos organes dans le ventre.

C’est une graisse qui est très proche des organes comme le foie, les reins, et les viscères. Elle est réfugiée sous les muscles.

Cette graisse il faut en avoir un peu bien sûr, mais le problème c’est quand on commence :

  • A en en avoir beaucoup et qu’elle s’accumule en excès,
  • Quand on commence à avoir un gros ventre,
  • Quand on commence à avoir cette graisse qui prend de plus en plus de place.

Ce qu’il se passe, c’est qu’on va avoir des problèmes esthétiques. On ne va pas se mentir, c’est pas forcément hyper joli d’avoir un ventre proéminent. Être bien dans son corps, c’est extrêmement important. Autrement on risque d’avoir un manque de confiance, d’être moins à l’aise avec les autres et avec soi.

Et surtout, ce qu’on va avoir c’est des problèmes de santé latents.

Cette graisse qui est dormante dans votre ventre est dangereuse pour la santé. Elle est souvent considérée comme hautement inflammatoire et elle peut donc emmener d’autres problèmes de santé beaucoup plus sérieux (le diabète, des maladies cardio-vasculaires, etc.).

Et donc il faut absolument tout faire pour se débarrasser de cette graisse viscérale et retrouver un ventre plat en favorisant la perte de poids.

Je viens justement de créer une nouvelle série de vidéos en 3 épisodes qui vous expliquent comment retrouver un ventre plat.

N’hésitez pas à aller la voir, je vais vous expliquer en détails :

  • Pourquoi avoir un gros ventre, et pourquoi des problèmes au niveau du ventre en particulier, c’est dangereux pour la santé.
  • Pourquoi beaucoup de conseils qu’on trouve sur internet sont bidons,
  • Et ce qu’il faut vraiment faire pour retrouver une taille abdominale plate.
  • Je donne des techniques concrètes pour retrouver un ventre plat rapidement.

Pourquoi a-t-on de la graisse viscérale ?

Mécanisme de survie 

Cette graisse abdominale qui nous agace, et qu’on veut absolument perdre, a l’air à première vue de ne servir à rien… Alors pourquoi elle apparaît et s’accumule ? En réalité, la graisse viscérale est un mécanisme de survie de notre corps qui a longtemps été vital pour l’être humain. 

peinture d'un chasseur sans nourriture marchant à travers une montagne enneigée

Il s’agit de stocker des graisses et donc de l’énergie pour survivre à l’hiver, une famine, ou n’importe quel évènement qui peut nous empêcher de nous alimenter correctement pendant un temps.

Alors, maintenant que nous avons le luxe de manger à notre faim tous les jours, notre corps continue de faire des réserves en prévention d’une période de jeûne qui ne viendra jamais.

Notre métabolisme change avec l’âge

Plus on vieillit, plus notre métabolisme ralentit. À partir de 25 ans, il diminue d’environ 0,5% par an, ce qui veut dire que notre corps est moins actif, et consomme donc moins d’énergie. Si vous ne faites pas plus d’exercices physiques et que vous mangez toujours les mêmes aliments à l’âge ou votre corps dépense naturellement moins d’énergie, alors c’est inévitable: votre corps va stocker le surplus.

En plus de ça, plus on prend de l’âge, moins notre organisme contient d’eau. C’est pour cette raison que des rides apparaissent et que notre peau est de plus en plus sèche avec l’âge. Cette eau en moins, notre corps a tendance à la remplacer par de la graisse, ce qui explique également pourquoi on stocke de plus en plus de graisse viscérale.

Une alimentation trop riche en lipide ? Pas forcément 

Comme beaucoup, vous faites peut-être l’amalgame entre graisse humaine et graisse alimentaire. On s’imagine que notre gras provient des aliments gras que nous consommons, et donc que réduire notre consommation en graisse va favoriser la perte de poids.

C’est vrai que ça parait logique dit comme ça, mais ce n’est pas vrai. Les graisses que nous stockons viennent en grande partie des glucides qui sont consommés en bien trop grande quantité dans l’alimentation occidentale moderne.

Ces glucides en trop que nous n’utilisons pas pour fournir de l’énergie à notre organisme sont directement stockés sous forme de graisse cutanée ! Les calories s’accumulent. Le meilleur moyen pour perdre votre graisse viscérale est donc de réduire drastiquement votre consommation en glucide, notamment les glucides raffinés pour conserver ceux qui sont naturellement contenus dans les fruits.

Réduire, au contraire, vos apports en lipides est une erreur car contrairement à ce que les gens pensent, ils ne servent pas à rien et ont même un rôle capital dans le fonctionnement de notre corps et plus particulièrement de notre cerveau.

Tout ça ne veut pas dire que toutes les graisses sont bonnes et qu’il faut en manger autant que possible. Il faut bien faire la différence entre bonnes et mauvaises graisses. Les graisses saturées sont néfastes, tandis que les graisses non saturées sont au contraire essentielles. Pour vous y retrouver, même s’il existe des contre exemples, de manière générale les graisses naturelles sont de bonnes graisses et les graisses industrielles comme les huiles raffinées, sont mauvaises pour le corps humain.

Un rythme de vie sédentaire

Si l’on prend en compte le dernier point et qu’on l’assimile avec un mode de vie peu actif, il est tout à fait possible que ce phénomène se produise. Il est évident qu’en accumulant les calories sans suivre en parallèle un programme sportif de musculation, vous aurez de grandes chances de prendre du poids. Le fait d’occuper un emploi qui vous impose de rester assis toute la journée peut aussi en être la cause.

C’est notamment parce que l’excès de produits gras face à des quantités de dépenses trop faibles favorise le stockage de ces graisses.

Un stress trop intense

La question de l’anxiété est un véritable cercle vicieux pour notre organisme. C’est notamment parce qu’en sa présence, ce dernier va sécréter une hormone de stress qui est appelée le cortisol. Le stress met l’organisme en état d’alerte. Pour réagir et passer en mode survie, le cortisol “libère les réserves de sucre et de graisse du corps pour répondre aux exigences du stress“. Ces derniers vont alors être stockés et c’est ce qui favorise leur accumulation dans la cavité abdominale.

L’anxiété agit également sur nos émotions et nous pousse à toujours consommer des produits gras.

Si vous êtes intéressé, inscrivez-vous gratuitement ici.

 

La graisse viscérale : pourquoi est-elle dangereuse ?

La graisse viscérale (ou “Visceral fat” en anglais) comme je vous l’expliquais en introduction, est un peu vicieuse car elle n’est pas forcément toujours visible. Mais dans certains cas, elle peut être la conséquence d’un gros ventre.

Certains ont de la graisse viscérale sans même le savoir mais celle-ci est particulièrement dangereuse.

Comment peut-on savoir qu’on arrive dans des zones un petit peu rouges ?

Comment peut-on savoir qu’on sort du cadre simple avec juste “un petit peu de brioche” et les cas où ça commence vraiment à devenir problématique ? 

  • Pour les femmes, le tour de taille abdominale supérieur à 89 cm est un risque,
  • et pour les hommes, c’est un tour de taille supérieur à 102 cm.

Bien sûr, ces chiffres sont une moyenne, et un tour de taille de 89 cm est plus problématique si vous mesurez 1m50, que si vous faites 1m70.

Là, on franchit des zones vraiment à risque.

J’explique tous les risques qu’il y a à avoir un trop gros ventre dans ma série de vidéos gratuites que j’ai présenté en introduction.

Quels sont les problèmes majeurs d’un taux élevé de visceral fat ?

Tout d’abord, une l’inflammation. On considère que la graisse viscérale libère beaucoup de toxines, notamment des molécules pro-inflammatoires qui sont relativement dangereuses.

Et l’inflammation, quand elle est chronique, est la mère de beaucoup de pathologies comme, par exemple :

  • des risques de diabète de type 2,
  • de démence,
  • des maladies cardio-vasculaires,
  • des maladies neurodégénératives comme Alzheimer,
  • des risques comme des AVC,
  • et le cancer.

Donc justement nous allons voir comment se débarrasser de cette graisse viscérale par des techniques simples.

Des techniques qui vont jouer sur le style de vie.

Et si vous les appliquez correctement, vous aurez forcément des résultats.

Comment DIMINUER la graisse viscérale et abdominale

Il faut savoir que l’accumulation de graisses peut aussi être la cause de votre façon de manger. Par exemple, lorsque l’on s’alimente trop rapidement sans prendre le temps de bien mâcher chaque aliment, la digestion est bien plus difficile. En plus, l’estomac n’a pas le temps d’envoyer un message de satiété au cerveau, ce qui fait que vous mangez plus que prévu.

Le premier conseil que je peux vous donner aujourd’hui, c’est de prendre le temps lors des repas ! Écoutez votre organisme, laissez-lui quelques secondes pour assimiler chaque bouchée et une fois que vous n’avez plus faim, c’est terminé !

Consommer moins de glucides pour “taper” dans la graisse viscérale

Un point que j’aborde très souvent, ça va être de diminuer drastiquement sa quantité de glucides, et en particulier d’aliments qui contiennent des glucides raffinés.

Vous savez que quand on consomme trop d’énergie, l’énergie en excès, elle va être stockée sous forme de graisses.

C’est le meilleur moyen qu’a trouvé le corps depuis la nuit des temps pour avoir une réserve en cas de disette, en cas de manque de nourriture.

Lorsqu’on apporte trop de nourriture, il n’aime pas le gâchis et ce qui est perdu. Il va donc stocker pour plus tard.

Et aujourd’hui la plupart de l’énergie qu’on a est amenée sous formes de glucides notamment à indice glycémique élevé et de glucides raffinés.

perdre graisse viscérale

La mauvaise répartition des macros

Une alimentation pauvre en glucides va permettre déjà de forcer votre organisme à puiser dans ses réserves et donc à diminuer la masse grasse que vous avez dans le ventre.

Vous pouvez aller vers un cas un peu plus extrême qui est le régime cétogène qui force l’organisme absolument à aller dans ses réserves.

C’est un mode un petit peu extrême que je ne conseillerais pas forcément aux gens qui n’ont pas l’habitude. Mais clairement, l’alimentation cétogène a de très grands bénéfices sur la masse grasse corporelle. Je vous encourage à tester sur une courte période pour voir déjà si ça peut avoir des bénéfices sur votre santé.

Consommer plus de protéines et des fibres pour « tuer » la graisse viscérale

Le deuxième point, en plus de réduire les glucides, ça va être de consommer plus de protéines.

Les protéines ont l’avantage d’être rassasiantes, d’apporter de l’énergie sans avoir d’effets secondaires (comme on peut l’avoir avec les sucres par exemple. Elles aident également à stimuler le métabolisme pour ainsi accélérer la combustion des graisses.

Donc tout ce qui va être :

  • viande blanche,
  • fruits, légumes,
  • petits poisson gras,
  • protéines végétale (quinoa, sarrasin…),
  • et pourquoi pas les légumineuses si elles sont trempées pour enlever les anti-nutriments.

Tout cela pourrait déjà être une très bonne source de protéines.

Donc on diminue les glucides et on augmente son taux de bonnes protéines, et là déjà les bons effets apparaîtront.

Les fibres solubles vont également être un atout. Elles ont également un effet coupe-faim et aident à ralentir la vitesse d’absorption des sucres. N’hésitez donc pas à consommer, en complément des produits cités précédemment, des fibres solubles comme des oléagineux et des graines.

L’alcool : l’ami de la graisse viscérale !

Le troisième point, ça va être de diminuer sa consommation d’alcool.

Vous connaissez la notion d’abdos Kro, c’est les gens qui consomment beaucoup de bière et qui vont avoir tendance à avoir cette petite brioche bien connue des gros buveurs…

comment perdre la graisse viscérale

Eh bien, ce n’est pas une légende ! Ce n’est absolument pas infondé, au contraire.

Oui, les abdos Kro ça existe. Quand on consomme beaucoup trop d’alcool, ça crée de la masse grasse.

J’avais déjà fait une vidéo sur pourquoi l’alcool fait grossir, mais en 2 mots c’est parce que l’alcool est traité en priorité par le corps, il va donc venir prendre ses réserves en top priorité.

Clairement, si vous consommez régulièrement de l’alcool (même 1 verre / jour) , OUI là vous allez créer de la graisse viscérale à vitesse grand V.

Donc c’est absolument quelque chose qu’il va falloir diminuer.

Bannissez les graisses trans

Le 4ème point, ça va être de diminuer absolument les graisses trans et saturées.

Au-delà du fait qu’elles ne sont pas bonnes pour la santé, elles sont connues pour créer de la graisse viscérale, et ce de façon relativement rapide, sans jamais avoir de valeurs nutritionnelles. On compte parmi elles les plats préparés, les produits industriels, le fast-food, etc.

masse viscérale

Une étude démontre l’impact de ces graisses sur la graisse viscérale chez les singes.

Les chercheurs ont créé 2 groupes de singes :

  • un groupe qui suivait un régime à peu près normal
  • et l’autre qui suivait le même régime mais avec des graisses trans à la place de graisses bonnes pour la santé.

Au bout de 6 ans, le groupe de singes qui consommait des graisses trans a eu 33 % de graisses viscérale en plus que le groupe témoin.

C’est énorme !

Donc ça vous montre à quel point graisse trans = création de graisse viscérale.

Chouchouter votre intestin avec des probiotiques

Le point numéro 5, ça va être de faire attention à votre intestin. Si ce dernier est en mauvais état, il va se passer beaucoup de choses de mauvais au niveau de votre ventre.

Par exemple, votre microbiote est ultra important pour votre santé en général et pour votre santé intestinale en particulier. Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui aident à améliorer l’équilibre de la flore intestinale.  

J’ai trouvé une étude sur des Japonais qui avaient de la graisse viscérale et qui ont été traités pendant 12 semaines avec un lactobacillus (un probiotique de bonne qualité).

Là aussi, on a montré sur ce groupe d’études, que ceux qui consommaient le lactobacillus avaient 8,5 % de graisse viscérale en moins par rapport au groupe témoin.

Et d’ailleurs quand ils ont arrêté de prendre du lactobacillus, la graisse viscérale est revenue.

Donc ce qui montre bien que quand on a un microbiote en bonne santé et en bon état, le système digestif marche bien et le système hormonal aussi. C’est très lié.

Ainsi, votre santé est améliorée grâce aux probiotiques.

Lutter contre la graisse viscérale avec l’activité physique

Le point numéro 6, ça va être bien sûr de faire de l’activité physique.

Vous ne pouvez PAS perdre de la graisse si vous restez dans votre canapé toute la journée. Il faut faire des exercices !

Même en mangeant mieux, il est clair qu’en faisant du sport on va avoir une dépense de calories qui va permettre de piocher dans ses réserves.

Donc là aussi on montre que par exemple le cardio modéré à intense en combinaison avec une activité physique de type force permet de forcer l’organisme à puiser dans ses graisses.

Donc par exemple des activités de type HIIT associé à de la musculation, c’est parfait.

graisse viscérale femme

Mais si déjà vous pouvez faire de la marche à pied, ou du vélo, de la natation, c’est déjà mieux que rien !

Et dans tous les cas si vous faites des sports plutôt doux, essayez de varier le rythme et de ne jamais être sur le même rythme linéaire. Essayez de faire des accélérations, de ralentir, de ré-accélérer. C’est là où justement vous allez forcer votre métabolisme à piocher un petit peu dans ses réserves.

Quand on est toujours à la même allure, il ne se passe pas grand-chose. Les réserves sont beaucoup moins vidées. C’est le principe de l’interval training où on varie constamment le rythme.

Si vous voulez perdre de la visceral fat, retenez bien ces conseils : musculation, HIIT et cardio !

Pour perdre la graisse viscérale, testez le jeûne intermittent

Le point numéro 7, c’est d’essayer le jeûne intermittent, c’est-à-dire de ne pas consommer de nourriture pendant un laps de temps donné.

Ça donne de très bons résultats, et là aussi ça se montre très simplement : si jamais vous sautez un repas, eh bien vous obligez votre corps à aller piocher dans ses réserves et vous améliorez votre résistance à l’insuline

Vous améliorez votre résistance à pas mal de choses finalement puisque comme je l’avais expliqué aussi dans une vidéo sur la leptine, vous avez la leptine qui est une hormone envoyée par les cellules graisseuses, et les gens qui ont beaucoup de graisse viscérale vont avoir tendance à avoir justement beaucoup de leptine.

Donc, au final, cela crée de la résistance à la leptine.

Donc quand on a à la fois de la résistance à la leptine et de la résistance à l’insuline, c’est là qu’on va avoir beaucoup de problèmes pour perdre du gras.

Le jeûne intermittent, c’est simplement le fait de sauter un repas, soit par exemple le petit déjeuner ou le repas du soir.

C’est comme vous voulez suivant votre emploi du temps et vos préférences.

Pendant 16 heures, vous ne mangez pas. Le plus simple, c’est de sauter le petit déjeuner ou le repas du soir, comme ça vous pouvez compter la nuit.

Dormez bien pour perdre votre graisse viscérale

C’est surprenant mais la qualité et la quantité de sommeil joue un rôle important dans la prise de poids. En effet, un manque de sommeil ralentit notre métabolisme et nous pousse à manger plus.

Le stress, comme nous l’avons vu un peu plus haut, peut aussi être la cause d’un sommeil perturbé. En parallèle, n’hésitez pas à vous tourner vers des exercices de méditation ou de relaxation.

Un sommeil de qualité, c’est un sommeil régulier. Essayez de vous coucher et de vous lever autant que possible tous les jours à la même heure en évitant les écrans. Ça vous aidera aussi si vous avez du mal à vous endormir le soir, car c’est probablement que votre horloge biologique est déréglée.

Pour mieux dormir, il est aussi très important d’éviter de faire des siestes, ou alors de 20 minutes maximum.

Attention également à l’alcool et aux drogues, qui en plus des nombreux problèmes de santé qu’ils peuvent causer, ont un impact très négatif sur la qualité du sommeil.

Buvez de l’eau !

illustration - bouteille d'eau et un joli citron tenant un trophée

Tout comme l’alcool, les sodas, les boissons gazeuses et même les jus de fruits industriels sont une grande source de mauvais sucres. La meilleure alternative que vous trouverez, c’est l’eau ! Je vous conseille d’en boire au moins 1,5 litres par jour. Vous faciliterez la digestion ainsi que l’élimination des toxines.

Le petit plus, c’est que vous obtiendrez des effets brûle-graisse en ajoutant un peu de citron dans votre préparation.

À vous de jouer pour TUER votre graisse viscérale !

Si vous mettez déjà ces conseils en place, vous aurez forcément des résultats !

Dites-moi en commentaires :

  • Si vous avez de la graisse viscérale, est-ce que vous pensez avoir un petit peu trop de bidon ?
  • Et avez-vous envie de tester ces méthodes ?
  • Qu’avez-vous testé pour perdre du ventre ?

Et n’oubliez pas de demander votre accès à ma série de vidéos gratuites pour justement perdre du ventre, et savoir comment retrouver un ventre plat.

Partagez :

Facebook
Pinterest
Wilfried

Wilfried

Votre expert en nutrition, coach, formateur, et conseiller scientifique inspiré du Modèle Paléo qui vous accompagne pour améliorer significativement votre santé via le style de vie. Wilfried LAUNAY est aussi un auteur reconnu dans son domaine, un conférencier, et a réuni une communauté fidèle de plus de 220 000 personnes sur YouTube, avec plus de 16 MILLIONS de vues ! Pour écrire ses articles et ses vidéos, Wilfried s'appuie sur les recherches scientifiques les plus récentes et ses scripts sont relus par une experte dans l'interprétation de la littérature scientifique.

Ces articles pourraient vous intéresser :

4 réponses

  1. C’est très intéressant, merci !
    Mais trois questions :
    – Si on ne mange que peu de glucides, comment le transport des protéines se fera-t-il correctement ? Ce sont les glucides qui transportent les acides aminés. Plus encore, si l’on fait de la musculation, comme conseillé dans l’article, on risque de perdre encore davantage si l’on n’a pas assez de glucides…

    – Est-il vrai que si l’on se contente d’activités de faible intensité mais d’endurance, on perd de la masse musculaire car l’organisme va taper dans cette réserve plutôt que dans le gras ?

    – J’ai lu que le jeûne intermittent ne devait pas excéder une semaine… Sinon, c’est la perte musculaire assurée… Quid du jeune de 20 ou 24 heures : est-il vrai que l’on perd alors plus de muscle que de gras si la durée est aussi longue ?

    Merci.

  2. Bonjour Wilfred oui j’en ai troo trop c’est catastrophe….
    Merci pour ton aide t’es conseils riches.
    J’hésite entre paleo et ceto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.