blé moderne toxique gluten

GLUTEN : le boulanger REBELLE qui n’aimait pas le blé moderne !

Pensez à recevoir vos BONUS GRATUITS !

Vous pouvez recevoir immédiatement :

  • 10 idées gourmandes de petits déjeuners Paléo
  • 1 semaine complète de menu Paléo
  • + d’autres surprises…

👉 Cliquez ICI pour recevoir vos cadeaux 🎁

L’alimentation Paléo bannit les céréales en générale et le blé en particulier, à cause notamment du gluten et des anti-nutriments qu’il contient. Oui, mais direz-vous, le blé est un aliment naturel, qui pousse dans la nature. Pourquoi le bannir alors ? Le blé moderne et le blé ancestral n’ont plus rien à voir ! Lorsque vous mangez un plat à base de blé moderne, vous mangez un mutant optimisé pour le cahier des charges de l’industrie agro-alimentaire.

Pour illustrer cette notion, voici l’histoire d’un agriculteur boulanger, Jean-François Berthelot, qui cultive son propre blé sur 40 Ha. Il cultive une espèce « ancestrale » abandonnée qui n’est pas assez rentable pour l’industrie agro-alimentaire

Le taux de gluten de ce blé est celui que la nature lui a donné, soit un peu moins de 7 %.

Ce boulanger cultive ce blé en mode « bio », sans engrais et en mélangeant les variétés…

Cette variété de blé est impanifiable d’après les experts. Sauf que l’on fait du pain depuis des centaines d’années SANS recherche agronomique et SANS blé moderne.

La difficulté est que ces semences de « vrai » blé et les produits qui en découlent sont légalement invendables !

L’industrie agro-alimentaire impose en effet un blé stable, homogène et uniforme. Au final, cela donne un blé sans couleur, sans brillance, sans « charme » et dont le taux de gluten doit-être au moins de 12 % ! Presque le double de celui du blé naturel !

A partir de ce constat, n’est-il pas normal que l’intolérance au gluten soit une maladie en forte croissance ?

Qu’en pensez-vous ? (laissez un commentaire ci-dessous).

Éléments de recherches : taux gluten touselle, taux gluten rouge de bordeaux, touselle farine, blé moderne, boulanger cultivant son propre ble a elne paléo / sans gluten.

A propos de Wilfried

Wilfried
De formation scientifique, Wilfried est auteur, conférencier et dirige le Programme de Coaching Paléo 365. Il a découvert le mode de vie Paléo un peu par hasard puis il a expérimenté ce mode de vie sans grandes convictions. Des soucis de santé qui lui semblaient bénins (allergies saisonnières, rhinites chroniques, acné persistante,…) ont alors totalement disparus. Il a participé à l'écriture du livre "Paléo ! Les 125 recettes faciles et gourmandes de Blandine" et il anime de nombreuses conférences sur l'alimentation Paléo. De nature très active, il pratique le parachutisme sportif, le CrossFit et le Pencak-Silat (self-défense).

22 commentaires

  1. Avatar

    Mais où trouve-t-on ce blé??
    Cdlt
    CAt

  2. Avatar

    On apprend énormément de chose intéressante sur votre site que l on cache la plus par du temps sur on croit bien manger et on bouffe de la merde

  3. Avatar

    Excellente vidéo. Cela me rappelle l’histoire d’un vigneron qui s’est pris une amende parce qu’il refusait de traiter ses vignes aux pesticides… L’un des bons côtés du paléo c’est aussi de refuser de croire tout ce que l’industrie agro-alimentaire essaie de nous faire gober et de refuser d’être pris pour des lapins de trois semaines !

  4. Avatar

    Merci Wilfried pour cet article!
    Es-ce que que ce blé à un rapport avec de l’épeautre? Et es-ce que tu sais si le pain d’épeautre contient moins de gluten?
    Cordialement
    Kevin

    • Wilfried

      Bonjour Kévin,
      L’épeautre est effectivement plus proche du blé ancestral que le blé moderne, même si génétiquement, l’épeautre n’est pas un blé… En raison d’une teneur en gluten de 7 %, le petit épeautre est plus facilement assimilable par ceux qui sont « sensibles » au gluten (c’est à dire quasiment tout le monde) mais par contre, il reste interdit pour les allergiques au gluten (Maladie de Cœliaque).

  5. Avatar

    Merci Wilfried pour cette vidéo !
    Il est important de montrer qu’il reste quelques passionnés comme ce boulanger-paysan, respectueux de la Nature et donc de l’Humain !
    Je te rejoins complètement sur l’idée que l’augmentation du taux de gluten dans le blé (et dans les produits industriels) ne fait qu’accroître le nombre d’intolérants et hypersensibles au gluten.

  6. Avatar

    Bonjour,
    Si vous voulez faire votre pain, des farines de blés anciens peuvent être achetées sans problème:
    Farine de Touselle, un blé qui existait en l’an 1000 et était cultivé dans le Sud de la France.
    Farine de blé Khorasan cultivé en Egypte et Mésopotamie il y a 5000 ans.
    Vous pouvez aussi trouver des farines de blés anciens (Barbu du Mâconnais, Blé de Saône, Rouge de Bordeaux, lHaut Brionnais) qui étaient cultivés AVANT que l’industrie agro-alimentaire ne s’empare du sujet.
    Patrick

  7. Avatar

    Bonjour,

    Super article, j’ai appris pas mal de choses dont je ne me serais même pas douter !

  8. Avatar

    Ayant une machine à pain, je recherche des recettes de pain au levain avec farine ancienne.
    Auriez vous des informations à ce sujet ?
    Catherine

  9. Avatar

    Bonjour,

    Pourriez-vous s’il vous plait me donner le taux de gluten d’un blé normal, du rouge de Bordeaux et de l’épautre (grand) et du petit épautre ? Merci beaucoup.

  10. Avatar

    Je pense qu’il va être difficile de répondre à votre question :
    Le gluten, en l’état, n’existe pas dans le blé.
    Le gluten est produit à partir de protéines (les gliadines et les gluténines) contenue dans les grains.
    C’est le pétrissage et l’apport d’eau qui va provoquer la transformation de ces protéines en gluten.
    Ces 2 protéines représentent, en gros, 80% des protéines du blé.
    Une teneur en protéines a peu près stable au fil du temps et qui se situe entre 8 et 12% selon les variétés de blés.
    Il est vrai que les blés anciens seraient plutôt dans le bas de la fourchette de pourcentages :
    7,45 pour une analyse de Rouge de Bordeaux faite en 1895.
    Au delà de la quantité de protéines produisant le gluten, je crois que le principal problème lié au gluten est à chercher dans la génétique et dans les hybridations qui ont transformé le patrimoine génétique des blés.
    Le blé (genre Triticum) peut ainsi être divisé en 3 familles différenciées par leur ancienneté et représentées par le nombre de leurs chromosomes :
    Le plus ancien, l’engrain (petit épeautre), comporte 1 paire de 7 chromosomes (groupe diploïde);
    La seconde famille, le blé dur, comporte 2 paires de 7 chromosomes (groupe tétraploïde);
    La 3ème famille, le blé tendre (froment) utilisé en boulangerie ou le grand épeautre, comporte 3 paires de 7 chromosomes (groupe hexaploïde).
    Or, nos organismes n’ont pas évolué pour assimiler une telle évolution génétique des blés qui s’est faite en à peine 10 000 ans.

  11. Avatar

    Bonjour,

    Je souhaiterais savoir ou est la boulangerie de Jean-Francois Berthelot.

    Merci.

    Raph

    • Avatar

      Bonjour Raph,
      Je découvre ce reportage récemment et j’admire les vrais boulangers ; à moins que vous ayez trouvé avant mon post, voici le lieu de ce paysan-boulanger : Ferme du Roc à Port-Sainte-Marie (Lot-et-Garonne).
      Cordialement, Edith.

  12. Avatar

    Bonjour et merci pour tout ce super travail 😉

    Perso je fais très attention à ce que je mange, suis très sportif et me rends compte que sans même connaître le régime paléo je ne consomme plus depuis des années la plupart des aliments que vous déconseillez.

    Je suis donc très attiré par le régime paléo à trois petites interrogations prêt :

    – je ne mange pas de viande mais environ 3 œufs par jours et me force à manger deux fois du poisson gras par semaine. Est-ce suffisant ?

    – je mange deux à trois fois par semaine des légumineuses (principalement des lentilles), déjà parce que j’aime ça, mais également parce que je ne consomme pas de viande et peu de poisson. Est-ce vraiment problématique ? Et également du beurre de cacahuète 100% pur et bio car cela m’amène pas mal de nutriments essentiels.

    – le pain : j’ai énormément réduit ma consommation de gluten même si je ne dis pas non à une bonne pizza de temps en temps ^^. Or même si j’ai arrêté la surconsommation de baguette, je mange toujours du pain, deux à trois tranches par jour, mais en privilégiant des pains aux farines bio, françaises et des pains à l’ancienne avec notamment une part importante de levain. Penses-tu que cela change quelque chose ou que c’est toujours aussi toxique ?

    Voilà désolé pour le roman et si ce n’était pas la place pour ce genre de demande .

    En tout cas continuez comme ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.