Cette étude, réalisée par des chercheurs des National Institutes of Health, et publiée dans la revue Nature Medicine, met en lumière l’impact rapide et significatif du passage à un régime végétalien ou cétogène sur le système immunitaire. Elle confirme ainsi la réactivité du système immunitaire à l’alimentation et souligne l’importance de cette dernière dans le renforcement de l’immunité.

Impact de l’alimentation sur le système immunitaire

En examinant de près les réponses biologiques de participants suivant ces régimes pendant deux semaines, l’étude révèle que le régime végétalien stimule principalement l’immunité innée, tandis que le régime cétogène favorise l’immunité adaptative. De plus, des changements métaboliques et dans les microbiomes des participants sont observés, suggérant leur implication dans ces réponses immunitaires.

Méthodologie de l’étude

Menée auprès de 20 participants par des chercheurs des National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID/NIH) et du National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases (NIDDK/NIH), l’étude a permis de collecter et d’analyser des prélèvements sanguins, d’urine et de selles, ainsi que d’adopter une approche « multiomique » pour évaluer les réponses biochimiques, cellulaires, métaboliques et immunitaires de l’organisme, ainsi que les modifications du microbiome.

Résultats de l’étude

Les résultats indiquent que les régimes végétalien et cétogène entraînent des changements significatifs chez tous les participants, avec des impacts spécifiques sur les voies immunitaires et métaboliques.

Ces changements restent observables même après avoir pris en compte divers facteurs tels que l’âge, le sexe et l’IMC des participants, soulignant ainsi l’impact systématique de ces régimes sur l’immunité.

Implications des résultats

Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour approfondir notre compréhension des effets des régimes alimentaires sur les réponses immunitaires, ces résultats suggèrent que des interventions nutritionnelles peuvent jouer un rôle significatif dans la prévention des maladies et dans le complément des traitements existants.

Source: Nature Medicine 30 Jan, 2024 DOI: 10.1038/s41591-023-02761-2 Differential peripheral immune signatures elicited by vegan versus ketogenic diets in humans