Accueil > Blog > Intolérances au lactose / gluten : quels sont les symptômes ?

Intolérances au lactose / gluten : quels sont les symptômes ?

Vous avez des « petits » problèmes de santé récurrents ? Douleurs abdominales, éruptions cutanées, encombrements de la sphère ORL,… Et si vous étiez intolérant au lactose et/ou au gluten ? Rassurez-vous ! C’est normal. Ces deux substances n’ont rien à faire dans le corps humain, et vous êtes donc loin d’être seul à avoir ces symptômes. La bonne nouvelle c’est qu’ils peuvent disparaître rapidement en quelques semaines… 

L’origine du problème

Lactose intolerance

Comme l’avait présagé le Docteur Seignalet grâce à son alimentation hypotoxique ainsi qu’un grand nombre d’auteurs spécialisés, la suppression du lait de vache et du gluten permettent de soigner la plupart des maladies dîtes « maladies de civilisation« .

Ainsi, le lait de vache est un aliment réservé au petit de la vache : le veau.

Ce lait d’une autre espèce ne devrait jamais pénétrer dans notre organisme, qui plus est après sevrage.

En violant une des règles fondamentales de la Nature (1 lait = 1 espèce), notre corps réagit et allume un système d’alarme qu’il vous faut comprendre.

Pour plus d’informations sur les méfaits du lait, consultez cet article.

Le gluten du blé moderne est un véritable « mutant » qui est complètement inconnu par notre système digestif.

Pendant 99,9 % de son histoire, l’Homme a connu une alimentation sans gluten. Cette substance est entrée dans notre alimentation il y a seulement 10 000 ans, lors de la domestication des céréales. Résultat : l’espèce humain ne dispose pas des enzymes nécessaires pour digérer le gluten.

La sensibilité au gluten toucheraient au moins 10 % des Français soit plus de 6,6 millions de personnes ! Les dernières recherches sur le sujet montre que ce chiffre serait finalement très sous-estimé : le Dr Alessio Fasano, qui dirige un très grand centre de recherche aux USA sur les maladies liées au gluten, estime que 20 % des Français pourraient avoir un bénéfice sur leur santé en arrêtant de consommer du gluten.

Là encore, votre corps réagit à cette agression par divers procédés que vous voyez comme de « simples » symptômes d’une pathologie qui n’existe pas.

Pour plus d’informations sur les méfaits du gluten, consultez cet article.

Votre corps veut communiquer avec vous. Ecoutez-le !

Votre corps est une formidable machine : dès qu’il rencontre un problème, il tente de vous prévenir par des signaux d’alarmes.

gluten / lait intolerance

Par exemple, si vous avez déjà essayé de fumer une cigarette, vous vous souvenez sûrement de votre première « taffe »  : vous avez toussé. C’est logique, vos poumons ont été agressés et votre corps à réagit en voulant expulser cette fumée toxique qui n’a rien à faire dans vos fragiles alvéoles pulmonaires. Puis, votre corps s’est habitué… Mais le mal, lui, persiste.

Lorsque votre corps est agressé, très souvent, il se manifeste pour « crier » haut et fort qu’il y a un problème.

feu symtomesDans le domaine de la santé, une des mauvaises habitudes de notre civilisation moderne est de vouloir tenter d’éteindre les symptômes sans régler le mal

Un peu comme si vous fermiez la porte de votre cuisine pour ne pas y voir l’incendie qui vient de s’y déclarer au lieu d’essayer d’éteindre le feu !

Quels sont les symptômes d’une intolérance au lactose et/ou au gluten ?

Chaque individu réagit différemment face au lait et au gluten.

Suivant son patrimoine génétique, son passif médical, sa résistance à l’inflammation, etc. chacun peut développer soit un ou plusieurs symptômes (voir aucun !). Il est quasi-impossible de systématiser les symptômes.

De mon côté, par exemple, la consommation du lait et du gluten me provoquait le rhume des foins (pendant les mois de mai et juin), une narine systématiquement bouchée et un acné persistant.

Lorsque j’ai commencé à manger Paléo, ces problèmes ont progressivement disparus, tout simplement.

Pour d’autres personnes, les problèmes vont plus se localiser au niveau digestif… Là encore, il n’y a pas de règle.

Voici une liste non exhaustive des symptômes les plus fréquemment rencontrés face à une intolérance au lait de vache et/ou au gluten :

  • Diarrhée
  • Fatigue
  • Douleurs articulaires
  • Fatigues musculaires
  • Inflammations locales ou générale
  • Maux de ventre
  • Digestion difficile
  • Douleur abdominales
  • Reflux gastro-œsophagien
  • Gaz
  • Constipation
  • Nausées
  • Sensation de lourdeur et/ou d’être barbouillé
  • Asthme
  • Otites et bronchites à répétition
  • Inflammations des nerfs (sciatiques, …)
  • Migraines
  • Psoriasis
  • Éruptions cutanée divers
  • Démangeaisons de la peau et/ou du cuir chevelu
  • Eczéma
  • Acné
  • Mauvaise humeur
  • Traits autistiques

Soyez un septique intelligent : testez et faîtes vos propres conclusions

Vous aussi vous avez des symptômes listés ci-dessus ? Le lait et le gluten n’expliquent pas tout les maux de ce siècle bien sûr… Mais de fortes présomptions sont en leurs défaveurs ! A vous donc d’essayer une alimentation sans lait et sans gluten pendant quelques temps afin de vérifier si vous êtes intolérant ou pas !

Cela ne mange pas de pain 😉

La proportion de personnes pouvant améliorer leur santé par un régime sans lait et sans gluten est fortement sous-estimé. Les médias créent un véritable rideau de fumée autour de ses problématiques qui s’explique surtout par l’ampleur énormes des enjeux économiques de la filière laitière et céréalière sur l’économie de la France.

Les témoignages positifs de personnes ayant adoptées une alimentation paléo, donc sans sans lait et sans gluten, affluent dans le sens d’une santé retrouvée !

Lancez-vous un défi « 30 jours sans gluten et sans lait », notez les changements sur votre santé et prenez vous-même des décisions en connaissance de cause.

Pendant ces 30 jours, profitez-en pour remettre la « vraie » nourriture au centre de votre alimentation : légumes, fruits, viande, poisson et œufs de qualité, oléagineux, bon gras,… et testez les recettes paléo de ce site ou bien celles du livre « Cuisinez Paléo avec Blandine« .

Éléments de recherches : symptomes intolérance gluten lactose, courses pour personne intolerante au lactose, symptome gluten et lactose, gluten mauvaise haleine, allergie gluten probleme orl paléo / sans gluten.

A propos de Wilfried

Wilfried
De formation scientifique, Wilfried est auteur, conférencier et dirige le Programme de Coaching Paléo 365. Il a découvert le mode de vie Paléo un peu par hasard puis il a expérimenté ce mode de vie sans grandes convictions. Des soucis de santé qui lui semblaient bénins (allergies saisonnières, rhinites chroniques, acné persistante,…) ont alors totalement disparus. Il a participé à l'écriture du livre "Paléo ! Les 125 recettes faciles et gourmandes de Blandine" et il anime de nombreuses conférences sur l'alimentation Paléo. De nature très active, il pratique le parachutisme sportif, le CrossFit et le Pencak-Silat (self-défense).

Regarder aussi

Challenge Ventre Plat

Le challenge 30 jours VENTRE PLAT

L’été arrive à grands pas ! On continue sur notre lancée et on ne faiblit pas ! …

11 commentaires

  1. Un des symptômes de l’intolérance au gluten est la mauvaise haleine. Après avoir fait une batterie de test (dentiste, orl, gastro….etc) on a découvert que c’est le gluten qui me causait cela. On pense direct que quelqu’un qui pue du bec ne se brosse pas les dents, ben parfois c’est plus poussé que ça. https://fr.wikipedia.org/wiki/Halitose

  2. Merci pour l’article. J’aimerais bien arreter mais avez vous une liste d’aliments à supprimer? Deja que je ne mange aucun aliment ayant un IG depassant 50…Il me restera pas grand chose à becter lol

  3. Super article, en stoppant le gluten (le lactose j’ai arrêté depuis longtemps) j’ai perdu 25 kilos ! le gluten fait gonfler le ventre c’est sur et certain !

  4. C est sur le conseil d amis que j ai arrêté le gluten , je vous dit que pour moi c était inimaginable car j adore le pain les pates a tartes les petits pates lorrain , tourte……mais j avais tout le temps mal a l estomac avec des nausées , des maux de ventre en plus j ai une rectocolite hémorragique bref . J ai pris mon courage a 2 mains et et j ai banis le pain et tout le reste , en 4 jours je me suis senti mieux , cela fait 3 mois que j ai arrêté le gluten et je me sens en grande forme plus fatiguée comme avant plus mal au ventre ..j ai arrêté aussi le lactose pendant 2 mois et de temps en temps je mange un bout de fromage ..

    • Wilfried

      Merci pour ce témoignage… 🙂 Malheureusement, beaucoup de gens n’osent pas faire l’essai. Il faut être un septique intelligent, tester pendant quelques semaines et voir si cela emmène du changement ou pas.

  5. C’est CONTRE l’avis de ma gastro entérologue que j’ai arrêté gluten et lactose depuis un an. « Vous n’êtes pas cœliaque, vos maux de ventre sont dus aux fruits et légumes crus »!
    Je pense que je me connais mieux qu’elle! chaque fois que je mangeais des pâtes, des viennoiseries, du pain, j’avais des brûlures d’estomac, et je pouvais me « goinfrer » de fruits dans l’arbre sans aucun problème … et j’étais constipée depuis ma petite enfance.
    Depuis que j’ai arrêté les brûlures et ballonnements ont disparus, et la constipation? oubliée, réglée comme du papier à musique …

  6. Le mieux est de faire un test sanguin d’intolérances alimentaires… malgré le régime paleo que je suivais strictement depuis 1 an, j’avais tjs de forts problèmes digestifs. Le test sanguin a finalement montré que j’étais fortement intolérante aux oeufs… que je consommais chaque jour depuis le paleo….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez GRATUITEMENT par email 10 recettes de petits-déjeuners Paléo !

x