Accueil > Blog > Comment manger Paléo SANS exploser votre porte-monnaie ?

Comment manger Paléo SANS exploser votre porte-monnaie ?

budget / argent / paléoNous sommes tous conscients que manger Paléo, donc sainement, au quotidien peut-être compliqué pour le porte-monnaie. Les conseils ci-dessous ne sont sans doute pas tous compatibles avec la philosophie Paléo, mais dans un monde idéal, chacun aurait son propre potager pour subvenir à ses besoins… Malheureusement tout le monde n’a pas la chance d’avoir un bout de terrain, surtout lorsque l’on habite dans une grande ville. Dans ce cas, un peu d’astuces et de créativité peuvent avantageusement remplacer un budget élevé.

Manger Paléo, est-ce que ça coûte cher ?

Manger Paléo peut demander une remise en cause profonde de ses choix alimentaires : acheter moins de viande (mais de meilleure qualité), acheter beaucoup de légumes de saison, manger plus d’œufs, avoir une consommation raisonnable de bons fruits et d’oléagineux, etc.

Inversement, il faut se détoxifier des aliments pauvres et peu intéressants comme le pain et les pâtes par exemple. Outre le fait d’augmenter votre glycémie de façon spectaculaire (et donc sur le long terme de détraquer votre pancréas), ces aliments donnent souvent une impression de fausse satiété en « remplissant » artificiellement l’estomac mais en étant au final très pauvres en nutriments et vitamines.

En mangeant Paléo, vous mangez donc plus « dense » et plus riches en micro-nutriments.

En théorie, vous n’avez donc pas besoin de manger plus, au contraire, certain mangent souvent moins en choisissant une alimentation Paléo.

Ces changements d’habitudes alimentaires peuvent demander un changement de méthodologie pour faire ses courses… Car, oui, nous ne sommes plus des chasseurs-cueilleurs mais nous pouvons, par contre, essayer d’acheter intelligemment en conciliant santé et budget raisonnable.

Et n’oubliez pas : vos dépenses en bonne nourriture d’aujourd’hui sont les économies en médicaments de demain !

Quelques astuces pour manger Paléo sans exploser son budget :

  • Lorsque l’on mange Paléo, la règle de base est, bien sûr, de se faire à manger soi même et ne pas laisser Monsieur Picard le faire à votre place 🙂 De manière générale, un plat « fait maison » vous reviendra toujours -en moyenne- entre 5 à 10 fois moins cher que l’équivalent en plat préparé. Mais ça, vous le savez déjà.
  • Comme n’importe quel poste de dépenses, essayez de budgétiser vos dépenses alimentaires afin de ne pas être en mode « full crédit ». Exemple : fixez-vous 450 € de dépenses de nourriture par mois et tenez une comptabilité stricte sur le sujet.
  • Afin d’éviter les achats compulsifs : établissez une liste de courses détaillée avant d’aller faire vos emplettes.
  • Évitez de faire vos courses le ventre vide, sinon vous risquez de saliver sur tout ce que vous voyez… et vous exploserez votre budget.
  • Saviez-vous qu’il n’est pas obligatoire d’acheter tout ses fruits bio ? Ceux qui ont une peau qui ne se mange pas sont naturellement protégés des pesticides et insecticides. Exemple : l’avocat, la banane, l’ananas, la mangue, les kiwis…
  • Les produits bio sont souvent plus chers que les produits non-bio, mais la plupart des supermarchés proposent leur propre marque bio à des tarifs souvent équivalents à ceux des produits classiques de grandes marques. Testez !
  • Dans le pire des cas, si votre budget est vraiment très juste, mieux vaut consommer des fruits et des légumes non-bio que pas de fruits et légumes du tout.
  • Achetez vos produits génériques hors alimentaire (mouchoirs, papiers toilettes, essuie tout…) dans les magasins hard-discount afin de maximiser votre budget alimentaire.
  • Saviez-vous que la plupart des magasins Lidl vendaient leurs fruits et légumes 50 % moins cher à partir de 18h00 ? (car l’intégralité du stock frais est renouvelé tous les jours).
  • Ne cherchez pas à acheter les « équivalents paléo » : faites-les vous même ou essayez de vous en passer. Exemple : le pain sans gluten est souvent très cher et contient d’autres substances pas très bonnes pour la santé.
  • Achetez les légumes et fruits de saison : les versions importées coûtent forcément plus cher à cause du transport
  • Lorsque vous voyez une bonne promotion de qualité, n’hésitez pas à acheter en volume et à congeler. Dans la plupart des cas, la congélation altère peu les qualités nutritionnelles des aliments.
  • De temps en temps, préparez des repas hyper simples ! Avec un peu d’imagination, on peut manger un bon repas sain pour moins de 3 euros. Exemple : une boite de sardines avec une salade verte saupoudrée de quelques graines de courges, une omelette garnie, etc…
  • Ne vous sentez pas obligé de manger de la viande ou du poisson à tous les repas… Nos ancêtres (et même vos arrières grands-parents) n’avaient pas le luxe de manger de la viande tous les jours ! Préférez la qualité à la quantité… (en savoir plus sur la viande dans l’alimentation Paléo).
  • Ne vous sentez pas obligé, non plus, de manger un dessert à tous les repas. Cette tradition bien française vous incite à consommer du sucre et à augmenter vos dépenses. Maximiser le contenu du plat principal pour vous faire passer l’envie de prendre un dessert.
  • Mangez plus d’œufs ! Les oeufs bio (code « 0FR ») sont une excellente source de protéines et de lipides, ils sont très rassasiants et surtout ils sont peu chers comparés à la viande ! En savoir plus sur les œufs dans l’alimentation Paléo.
  • Cuisinez en plus grande quantité et réutilisez les restes pour le lendemain, cela peut vous éviter de cuisinez un nouveau plat et donc de faire de nouvelles dépenses.
  • Vos légumes commencent à tirer de l’œil ? Ne les jetez pas pour éviter le gâchis ! Faites un jus de légumes : c’est sain, rassasiant et très peu cher.
  • N’achetez surtout pas de laits végétaux dans le commerce, faites-les vous mêmes… c’est simple, rapide, et sans additifs bien sûr (exemple : recette du lait de noisettes).
  • Faites des soupes plus souvent, c’est très économique et très rassasiant.
  • Pensez à faire les fins de marchés ! C’est souvent l’occasion d’avoir des méga-promotions. Vous pourrez même récupérer des cagettes entières de fruits et de légumes pour un prix dérisoire. Certains vendeurs donnent même de la marchandise, surtout si vous êtes un client fidèle et que vous lui faites systématiquement votre plus beau sourire 🙂
  • Vous avez un coin de terre ? Faites-vous un petit potager ! Comptez moins de 1 € pour un sachet de graines de courgettes pour en récolter 3 kilos par la suite : c’est juste imbattable.
  • Vous vivez en appartement ? Cultivez vous-même vos légumes grâce aux potagers de balcon.
  • Les AMAP (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) sont des structures qui favorisent l’agriculture paysanne et biologique. Contactez l’AMAP la plus prêt de chez vous et comparez le prix des fruits et légumes qui sont souvent moins chers qu’en grande surface.
  • Renseignez-vous sur la présence de fermes qui pratiquent l’agriculture raisonnée autour de chez vous et profitez d’un beau week-en pour allez ramasser des fruits et légumes.
  • Si vous vous en sentez capable, et si vous n’avez pas de contre indication médicale, essayez de sauter un repas occasionnellement (par exemple, un jeûne de 12 heures une fois par semaine) ou même, ne mangez pas pendant 1 journée (jeûne de 24 heures). Là encore, nous sommes formatés pour manger au moins 3 repas par jour, et un corps en bonne santé peut bien sûr tenir sans aucun problème. Par contre, continuez  à boire régulièrement.

Et vous ? Quelle astuce utilisez-vous pour manger Paléo à pas cher ?

Laissez-nous un commentaire ci-dessous et nous l’ajouterons à la liste.

Éléments de recherches : manger paleo pas cher, manger paléo, boites de conserves viande pas cher, ou trouver les oleagineux les moins chers paléo / sans gluten.

A propos de Wilfried

Wilfried
De formation scientifique, Wilfried est auteur, conférencier et dirige le Programme de Coaching Paléo 365. Il a découvert le mode de vie Paléo un peu par hasard puis il a expérimenté ce mode de vie sans grandes convictions. Des soucis de santé qui lui semblaient bénins (allergies saisonnières, rhinites chroniques, acné persistante,…) ont alors totalement disparus. Il a participé à l'écriture du livre "Paléo ! Les 125 recettes faciles et gourmandes de Blandine" et il anime de nombreuses conférences sur l'alimentation Paléo. De nature très active, il pratique le parachutisme sportif, le CrossFit et le Pencak-Silat (self-défense).

Regarder aussi

Challenge Ventre Plat

Le challenge 30 jours VENTRE PLAT

L’été arrive à grands pas ! On continue sur notre lancée et on ne faiblit pas ! …

12 commentaires

  1. Les plantes sauvages sont des bombes nutritionelles, gratuites et sans pesticides. Tout le monde connaît les orties.. et il est facile d’apprendre à en reconnaitre une dizaine d’autres. Ça, c’est vraiment paléo… 😉

  2. Dans mes salades je mets des graines germées, ce sônt des bombes nutritionnelles, ça ne coûte pas grand chose et c’est bourré de micro nutriments

  3. Paléo n’est pas seulement pour moi manger sain, c’est aussi VIVRE sain.
    En dessert, un carré de chocolat 99% cacao, c’est le top…
    Je n’achète plus de mouchoirs en papiers ( http://www.consoglobe.com/mouchoir-papier-montre-doigt-2694-cg )
    Ni papier toilette ni essuie tout.. ( http://www.consoglobe.com/mouchoir-papier-vs-mouchoir-tissu-3916-cg )
    Le moins de pollution possible, toilettes sèches, mouchoirs en tissu, lavette, gants de toilettes. Noix de lavage, bicarbonate de soude et vinaigre blanc ou javel en lessive.
    Marcher pieds nus pour garder le contact avec la terre.
    Manger les produits de base le moins transformé. Cdlt. Cat

    • Wilfried

      Merci pour Cat, nous sommes tout à fait d’accord mais la thématique de cet article est « comment ne pas exploser son budget nourriture », le but ici n’est pas de rappeler les fondements de l’esprit Paléo 😉

      • J’ai « dérapé » quand tu as dit:
         » Acheter vos produits génériques hors alimentaires………….. afin de maximiser votre budget alimentaire « .
        Pour ma part, je n’achète PAS ces produits = économies (pour moi, ma santé et ……….. la planète)
        Cdlt. CAt

    • Aucun rapport avec le paléo. Tu confondrais pas avec écologie ?
      C »est comme si tu disais, pour moi être végan, c’est adapté un chien à la SPA !
      lol

  4. merci pour toutes ces informations qui vont m’aider car mon budget a quasiment doublé .. et je n’y arrive plus, je désespérais de pouvoir continuer à manger sain … merci encore !!!

  5. Merci beaucoup pour toutes ces astuces alimentaires et économiques…. De nos jours encore, il est difficile de s’alimenter jusqu’à la fin du mois…

  6. Article intéressant :)!

    Je me suis mis au paléo depuis quasiment 2 ans et plus assidument depuis 1 an. Je me suis donc mis à consommer plus de poisson et en particulier de la sardine (parfois chez Picard en produit brut, parfois en boite de conserve).
    D’après les dernière études il vaudrait mieux eviter de consommer des boite de conserves en raison de la présence de l’agent chimique « Bisphénol A » dans tout les type de conservation en aluminium (cannette, boite de conserve) mais également tout les aliments contenus dans un emballage plastique et du coup privilégié les conserves en verre.
    Problème on ne trouve pas de sardinnes en bocaux.

    J’aimerais avoir votre avis sur la question du Bisphénol A.

    Sinon, très bon site et articles 😉 Continuer a faire vivre l’esprit Paléo en france 🙂

    • On trouve des sardines en bocaux parfois (avec des préparations spéciales) mais c’est un peu cher (j’en ai vu à 7€ le bocal dans un magasin bio).
      Pourquoi ne pas acheter des sardines fraiches puis les mettre dans des bocaux… au congélo ! Ainsi, on évite l’emballage plastique (sac congélation) ou la conserve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez GRATUITEMENT par email 10 recettes de petits-déjeuners Paléo !

x