Accueil > Blog > Les 10 pires conseils en nutrition : « Le light, un allié de poids pour les régimes »

Les 10 pires conseils en nutrition : « Le light, un allié de poids pour les régimes »

aspartameTout commence par l’attirance pour le sucré, qui  est présent dès la naissance chez le petit humain. L’hypothèse souvent proposée pour expliquer cette attirance innée est que les glucides procurent de l’énergie rapidement, et en premier lieu, avec le lait maternel, riche en lactose (glucide simple) et à la saveur sucrée.

Nous le savons désormais, c’est le sucre qui fait grossir (et pas les graisses). Du coup, les industriels ont eu la « bonne idée » de créer des boissons sucrées en remplaçant le sucre par des édulcorants de synthèse, comme l’aspartame, afin de  continuer à satisfaire les papilles de leurs clients sans alourdir leur silhouette. Mais ce n’est pas parce que les boissons light n’apportent pas de calories qu’elles n’ont aucun effet. Au contraire…

Une étude récente de l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) montre que les boissons lights augmentent considérablement le risque de développer un diabète de type II, bien plus que les boissons sucrées classiques. Et oui !

Les édulcorants agiraient ainsi comme un leurre pour le cerveau. Et malgré le « zéro calorie », un pic d’insuline serait créé afin de réguler le taux de sucre dans le sang, bien que l’apport de sucre n’ait pas eu lieu. L’insuline, faisant baisser  » à tort  » la glycémie, cela stimulerait le besoin de consommer du sucre, ce qui favoriserait à terme l’obésité et donc le diabète.

Les boissons light ont aussi le défaut de doubler les risques de développer un syndrome métabolique, et donc de créer un terrain qui favorise les crises cardiaques.

Les amoureux des boissons sucrées pourront se rabattre sur les jus de fruit frais (100 % jus de fruits, sans sucres ajoutés). Notre corps possède naturellement les enzymes pour synthétiser les sucres naturels.

Mais l’idéal est de consommer le fruit en entier, avec tous ses bienfaits 🙂

A propos de Wilfried

Wilfried
De formation scientifique, Wilfried est auteur, conférencier et dirige le Programme de Coaching Paléo 365. Il a découvert le mode de vie Paléo un peu par hasard puis il a expérimenté ce mode de vie sans grandes convictions. Des soucis de santé qui lui semblaient bénins (allergies saisonnières, rhinites chroniques, acné persistante,…) ont alors totalement disparus. Il a participé à l'écriture du livre "Paléo ! Les 125 recettes faciles et gourmandes de Blandine" et il anime de nombreuses conférences sur l'alimentation Paléo. De nature très active, il pratique le parachutisme sportif, le CrossFit et le Pencak-Silat (self-défense).

Regarder aussi

Challenge Ventre Plat

Le challenge 30 jours VENTRE PLAT

L’été arrive à grands pas ! On continue sur notre lancée et on ne faiblit pas ! …

4 commentaires

  1. Bonjour Blandine,

    concernant l’aspartame,par quoi me conseilles- tu de le remplacer dans le thé ou la café? Parce que le sucre c’est mauvais, mais le miel et le sirop d’érable aussi dans une moindre mesure (ça provoque un pic d’insuline, il me semble, qui transforme les sucres en gras lorsqu’ils ne sont pas consommés). J’essaye de trouver des substituts pour tout faire comme il faut mais parfois, c’est dur dur! Et vu que je bois énormément de thé dans la journée, + tisane le soir, l’aspartame permet quand même de ne pas consommer du sucre toute la journée… :S !

    Sinon un autre sujet : la viande. La base du régime paléo c’est la viande/poisson/oeuf (si je ne me trompe pas…). Or je suis tombée sur une vidéo de sport hier qui disait que trop de viande n’était pas bon pour notre corps car nous avons, je cite « des intestins longs d’herbivores » et que la viande une fois dans nos intestins, se putréfiait, car le chemin à parcourir était long. Que penses-tu de cela? Et à combien de portion de viande/poisson/oeuf te limites-tu par jour toi-même?

    Merci d’avance pour tes précisions!

    • Blandine

      Bonjour Marine.
      Alors, je vais essayer de te répondre rapidement. Le miel comme le sirop d’érable ont un index glycémique modéré ( entre 55 et 70 environ, selon la densité du miel notamment ) qui fait moins monter l’insuline. De plus le sirop d’érable renferme de l’acide abscissique et phaséique, ce qui aide l’absorption du glucose sans sécrétion importante d’insuline. Ils sont aussi riches en antioxydants et ont des propriétés anti-inflammatoires et anticancer. Alors que l’aspartame c’est tout l’inverse ! Je te conseille de totalement supprimer l’aspartame et de les remplacer par ces sucres naturels. Tu verras, tu y prendra vite gout et tu ne pourras bientôt plus t’en passer ! 😉 Et autre chose, quand on mange paléo, on supporte de moins en moins le gout trop sucré et tu verras que rapidement (en tout cas ça s’est produit pour moi et d’autres amis ) tu apprécieras le thé sans sucre.
      Quant à la viande, je suis d’accord avec ce que tu cites. Et je le signale bien dans un des articles (la liste des aliments « autorisés/interdits »), les légumes et fruits doivent constituer la base de l’alimentation. Vient ensuite les poissons/œufs/viandes (blanches prioritairement) ! 😉 Personnellement je ne mange pas beaucoup de viande (mais j’ai une sensibilité végétarienne ^^ ). Les protéines que je consomme viennent principalement des œufs (de nos poules ^^ ), j’en consomme environ 2/jour, des petits poissons, crustacés et un peu de viande blanche. Je dois consommer à peu près 4 portions de viande/semaine.
      Voilà ! J’espère t’avoir répondu.
      A bientôt
      Blandine

  2. Bonjour
    Je découvre depuis peu le régime Paléo ainsi que tous vos supers conseils.
    J’ai été particulièrement intéressée par votre article sur l’aspartame pour la raison suivante : j’ai une amie enceinte qui a du diabète gestationel. Elle est également une grande consommatrice de coca light depuis plusieurs années. Pourrait-il y avoir un lien?
    Par ailleurs avez-vous des infos sur l’impact de la nourriture lors d’une grossesse ou de l’allaitement? J’allaite ma fille et me pose la question de l’impact de mon alimentation sur la qualité de mon lait et sur sa croissance.
    Merci de vos réponses
    Juliette

  3. Blandine

    Bonjour Juliette.
    Premièrement concernant ton amie enceinte, grande consommatrice de sodas lights et faisant du diabète gestationnel, je dirai sans détours : OUI les 2 peuvent avoir un lien ! Il a été prouvé il y a quelques mois que les sodas lights augmentaient le risque de développer du diabète de type 2. Risque encore plus fort qu’avec les sodas classiques ! Je lui conseillerai, d’une part de stopper totalement les sodas lights (et pas que pour cette raison ! ) et d’autre part d’aller faire une petite recherche sur le net en tapant : « diabète et sodas lights » sur google, elle aura pléthore d’articles sur le sujet.
    Deuxièmement te concernant, je te réponds OUI là aussi ! La qualité de ton lait agit sur la croissance et l’état de santé de ta fille. Je ne sais pas si ça fait longtemps que tu l’allaites mais sûrement t’es-tu déjà rendu comptes que ses selles étaient différentes selon ce que toi tu avais mangé quelques heures auparavant. Et de toute façon, pour toi comme pour ta fille il est indéniable qu’il faut que tu choisisse la nourriture la plus saine possible. 🙂
    Et je te conseille de poursuivre ton allaitement le plus longtemps possible. Il sera toujours meilleur que n’importe quel autre lait ! 😉 Pour info, l’OMS recommande un allaitement de 2 ans (ce que j’ai fait pour mon fils et ce n’est que du bonheur ! 🙂 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez GRATUITEMENT par email 10 recettes de petits-déjeuners Paléo !

x